Archives par étiquette : chez

Chez LR, c’est l’UDI qui commande

5922c2e2c461884e4b8b4585Afin de battre la campagne des élections législatives, Les Républicains avaient conçu un tract dénonçant la politique fiscale d’Emmanuel Macron. « Macron à l’Elysée : en marche vers les hausses d’impôts ! », y était-il mis en garde. Pour illustrer ce propos, on voyait le nouveau Président se regardant dans un miroir où se reflétait le visage… de François Hollande.

Jean-Christophe Lagarde, le président de l’UDI, a mis son veto au montage. C’est donc une version sans photo qui sera distribuée sur les marchés.

Lire la suite de l'article

Accueillir un « migrant » chez soi, de la théorie à la pratique

Via FDesouche

On se souvient des promesses fracassantes de Charles Aznavour, d'Eric Cantona ou de Franck Tanguy qui ne semblent pas avoir été suivies d'effets concrets… On a beau chercher sur internet, aucun indice d'un accueil de "migrants" chez ces gens-là. Juste une déclaration d'Aznavour qui dit qu'il va regretter François Hollande. Quels hypocrites ces bobos !

Lire la suite de l'article

La Hongrie aide les chrétiens d’Orient à rester chez eux

Lu dans Christianophobie Hebdo :

"La Hongrie du Premier ministre Viktor Orban se distingue par un souci très vif du sort des chrétiens du Moyen-Orient. Un souci qui s’accompagne de faits comme en témoigne le don substantiel que vient de décider le gouvernement magyar. Rapporté aux PIB respectifs de la Hongrie et de la France (20 fois plus important) en 2015, si notre pays devait suivre proportionnellement l’effort hongrois, cela équivaudrait à un don de 780 millions d’euros pour les chrétiens d’Orient – ce qui ne représenterait, après tout, que 20 % du montant de nos ventes d’armes à l’Arabie saoudite en 2015…

Le gouvernement hongrois va accorder aux communautés chrétiennes du Moyen-Orient un don de plus d’un milliard de forints [1,2 milliard soit environ 3,9 millions €] pour les aider à demeurer chez elles, selon un décret gouvernemental publié dans le Journal Officiel (Magyar Közlöny) lundi [27 mars]. Selon ce décret, l’aide sera aussi destinée aux familles d’autres groupes religieux ou ethniques persécutés. Sur le détail de la répartition de ce don, le décret précise que 580 millions de forints seront consacrés à la reconstruction de maisons en Irak et que 620 millions de forints seront accordés à l’oeuvre humanitaire menée par des organisations caritatives catholiques et orthodoxes opérant au Liban."

Lire la suite de l'article

Quelles sont les causes de l’évolution des maladies du système nerveux chez les femmes ?

Le Credes, organisme financé par la sécurité sociale d’évaluation des dépenses de santé, a suivi l’évolution de la morbidité des hommes et des femmes de France pendant quarante ans. Ces chiffres n’ont pas fait l’objet de commentaires. Au contraire le Credes s’est plongé dans des recherches variées diversifiées beaucoup moins spectaculaires. Il n’y a même pas eu de tentative de critique. Le silence de mort s’est achevé par un enterrement surprenant : le Credes a été transformé en IRDES et les enquêtes décennales ont disparu de Google depuis. Une enquête auprès de l’Irdes est restée vaine.

La loi Veil demandait qu'un bilan devait être fait par le corps médical sur les conséquences de l'avortement : or non seulement les promesses de justification de la loi qui devaient être appuyées par le principe de dissuasion à l'IVG n'ont pas été suivies, mais les conséquences de l'avortement ont été occultées. La preuve nous est donnée par l'absence de réflexion sur les statistiques du CREDES, manifestant un bouleversement de la santé des femmes exposées par la pilule et l'avortement. Impossible de retrouver les traces d'un ouvrage intitulé "40 ans d'enquête décennale du CREDES". A ce jour il n'y a pas d'explication sur la terrible évolution de morbidité qui a fait multiplier par 20 les maladies du système nerveux chez la femme de 1970 à 1980 et par 28 de 80 à 91 dans la tranche d'âge aux capacités de procréer en 1970.

Si cet ouvrage retraçant 40 ans d’enquêtes décennales du Credes est introuvable, l'un de nos lecteurs a découvert en 2000

Lire la suite de l'article

Le général Soubelet n’est plus le bienvenu chez Emmanuel Macron

Le général Bertrand Soubelet, ancien n°3 de la gendarmerie, qui avait lancé un pavé dans la mare  après les propos tenus le 18 décembre 2014 devant la commission parlementaire dans le cadre de ses travaux sur la lutte contre l'insécurité, avait rejoint le candidat d'"En Marche !". 

Mais il s'est autoproclamé candidat aux législatives dans les Hauts-de-Seine, ce qui n'a pas plus aux équipes locales. Surtout, Jean-Yves Le Drian n'a pas apprécié les critiques très dures du général sur l'armée et Emmanuel Macron n'a pas l'intention de fâcher le ministre de la Défense

Lire la suite de l'article

Epidémie de folie chez les voitures

Hier en Allemagne :

"Une voiture a foncé sur des passants ce samedi après-midi, le 25 février, dans le centre-ville de Heidelberg (sud de l'Allemagne). Trois personnes ont été blessées, selon la police, qui précise avoir blessé et arrêté le conducteur. Un peu plus tard, elle a indiqué qu'un des blessés était décédé à l'hôpital. "Un homme fonce sur un groupe de personnes, trois personnes blessées, le suspect arrêté et blessé par balle", a fait savoir la police de Mannheim, la ville voisine, sur son compte Twitter. À ce stade, elle semble écarter l'hypothèse d'un attentat, alors que l'Allemagne a récemment été frappée par une attaque au camion-bélier. Selon le quotidien populaire Bild, l'homme souffrait de troubles psychiatriques. Les autorités n'ont elles donné aucune indication à ce sujet."

 

Aujourd'hui en Angleterre :

"La voiture, une Mercedes, est montée sur le trottoir et a dans un premier temps heurté un mur avant de percuter violemment les piétons. Quatre hommes et une femme, âgés de 25 à 46 ans, ont été pris en charge par les secours sur place avant d'être hospitalisés. Selon un porte-parole de Scotland Yard, le conducteur a été directement interpellé par un policier en civil et le quartier a été bouclé pendant plusieurs heures."

Lire la suite de l'article

La place de Dieu et de l’argent chez les « ministres » et le peuple

Homélie du père Madros :

Saint Paul écrit aux Corinthiens (1 Cor 4, 1 s) : « Qu’on nous regarde comme serviteurs du Christ et intendants des mystères de Dieu ». Il s’agit des apôtres, de leurs disciples actifs dans l’évangélisation ; bref « des ministres de l’autel et de la chaire". “Ministres” ici signifie les serviteurs de l’Evangile, consacrés à cette mission. Serviteurs en principe et parfois, souvent, en fait, grâce à Dieu. Les  ministres dans la vie politique nationale sont, eux aussi, en principe serviteurs, mais la réalité nous indique que souvent ils se font servir et servent très mal leurs nations. Saint Paul utilise ici le mot « hyperétas υπηρέτας » : il dénote dans la particule « hypo » « en dessous » une certaine infériorité. Or, nous appelons nos responsables religieux « les supérieurs » ! L’autre vocable pour « intendants » : « oikonomous οικονόμους » signifie étymologiquement « économes ». Nous pouvons entrevoir la triple fonction apostolique, épiscopale et sacerdotale : la sanctification, l’enseignement et l’administration. « Or, ce qu’en fin de compte on demande à des intendants, c’est que chacun soit trouvé fidèle » ! Ah ça ! Là, nous le clergé, nous nous trouvons parfois dans de mauvais draps, précisément quand notre « fidélité », loyauté, allégeance ou honnêteté laissent beaucoup à désirer !

Tentation immédiate : de nous jeter la pierre, tout en cachant ou justifiant la négligence et les trahisons de certains laïcs, surtout les politiciens ! Le pape François ne cesse de nous fustiger. Et il a raison ! Un évêque, un prêtre pas fidèle, cela ne vaut pas la chandelle ! Nous critiquer peut être parfaitement « juste et bon », mais il

Lire la suite de l'article

Surprise chez L’Obs : la laïcité serait d’origine catholique

Sylvain Courage, scrutant les tendances catholiques de chacun des candidats, s'étonne :

"A Marine Le Pen, la conception "tradi" de l’alliance du trône et de l’autel. Dans un élan de syncrétisme, la passionaria frontiste attribue carrément l’invention de la laïcité aux catholiques. "La liberté, l’égalité, la fraternité sont des valeurs chrétiennes ! La France peut être 'laïque' parce qu’elle est chrétienne à l’origine", déclarait-elle à "Famille Chrétienne". On l’aura compris, son catholicisme n’a d’égal que son rejet de l’Islam. Les églises et les processions font partie de l’héritage millénaire qu’elle revendique."

Un élan de syncrétisme ? Quel rapport ?

Rappelons ce qu'en disait Jean-Louis Harouel, professeur d'Histoire du droit et des institutions :

"La laïcité est une invention spécifiquement chrétienne. Le christianisme a inventé la distinction du sacré et du profane, du religieux et du politique, du pouvoir spirituel et du pouvoir temporel. Cette distinction est la marque spécifique et le fondement même de la civilisation chrétienne. C’est ce qui rend celle-ci profondément différente des autres civilisations, à commencer par celle qui se pose actuellement comme sa grande rivale : la civilisation islamique.

La disjonction chrétienne du politique et du religieux constitue la source du succès de l’Occident. C’est d’elle qu’est née la liberté de l’individu, laquelle est à l’origine non seulement des libertés publiques européennes mais encore de la dynamique occidentale. C’est en effet à la désintrication du spirituel et du temporel, à la dissociation du sacré et du profane, qu’il faut rapporter l’invention par l’Europe occidentale

Lire la suite de l'article

François Hollande chez les franc-maçons

Après s'être rendu à l'hôpital, le président se rend chez les fous de la République :

C"C’est une Première ! De mémoire de franc-maçon, jamais un Président de la République ne s’était déplacé au siège d’une obédience maçonnique sous la Vème République, et même sous la IVème née en 1946. Le 27 février 2017, ce sera chose faite puisque François Hollande se rendra Rue Cadet à Paris, siège du Grand Orient de France, plus grosse et plus ancienne obédience française. Décryptage de cette information exclusive en 5 questions.

Quel est le prétexte de cette visite «historique»? Une cérémonie pour fêter les 300 ans de la naissance de la Franc-Maçonnerie moderne, née en 1717 de la réunion de quelques loges anglaises, six années avant la rédaction des célèbres Constitutions d’Anderson. Titre de cette cérémonie: «300 ans de Franc-Maçonnerie, 300 ans d’Emancipation»

Comment se déroulera la visite présidentielle? François Hollande devrait rester une heure Rue Cadet: 10 minutes dans le bureau du Grand Maître du GODF Christophe Habas, pour un entretien particulier; 20 minutes de visite du Musée de la franc-maçonnerie; 30 minutes de prise de parole, le Grand Maître d’abord, le Président de la République ensuite.

D’où est venue l’idée de cette visite? Rue Cadet, on me raconte que lors de l’entretien de Christophe Habas avec François Hollande, le 7 novembre 2016 à L’Elysée, le Président de la République aurait manifesté son intérêt pour une visite du Musée de la Franc-Maçonnerie. C’est l’occasion pour lui d’aller à la rencontre de

Lire la suite de l'article