Archives par étiquette : C’est

La victoire de Macron, c’est aussi le retour de Manuel Valls ?

09e5913169382945574d0da07aaecManuel Valls est prêt à participer au futur gouvernement en cas de victoire de Macron :

"Il y a une responsabilité, qui est d'abord celle d'Emmanuel Macron, qui est de rassembler, et nous devrons l'aider, le plus largement possible, pour mettre Marine Le Pen le plus bas possible (…) Il ne suffit pas de gagner (…) il faut demain gouverner, assumer les responsabilités. Gouverner la France, c'est difficile et donc il faut rassembler et donc la responsabilité de rassembler une majorité présidentielle et demain une majorité à l'Assemblée nationale, elle incombe d'abord bien sûr à Emmanuel Macron (…) et c'est pour ça que nous devons être prêts à le soutenir, à l'aider, à participer à cette majorité"

Et dire que LR fait campagne pour ça…

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 25 avril…

« Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir… » (Maréchal Foch)

« Les peuples cessent de vivre quand ils cessent de se souvenir."» (Maréchal Foch)

Alors rappelons-nous :

  • le 25 avril 757 : le pape Etienne II meurt.

Son frère Paul Ier lui succède, c'est un cas unique dans l'histoire de l'Eglise. En butte aux Lombards qui veulent dominer l'Italie, et lui ont pris Ravenne, n'ayant pas reçu la protection de l'empereur Constantin V, Etienne II se tourne vers la Fille Aînée de l'Eglise et son Roi Pépin le Bref. Ce dernier reçoit magnifiquement le pape en 754. En 755, les Français conquièrent Pavie et les Lombards doivent rendre au Pape les territoires qu'ils lui ont pris. C'est la fameuse « Donation de Pépin » ou traité de Quierzy, qui donne naissance aux Etats pontificaux (voir la chronique du 14 avril). La France remplit là sa vocation, telle que déjà, au VIème siècle, le Pape Pélage Il la définissait:

«Ce n'est pas en vain, ce n'est pas sans une admirable disposition que la Providence a placé la catholique France aux portes de l'Italie et non loin de Rome ; c'est un rempart qu'Elle ménageait à toutes deux».

Voir les chroniques du 26 mars, 14 avril et 28 juillet.

  • le 25 avril 799 : attentat contre le pape Léon III.

L'attentat des nobles romains est dirigé par le primicier Pascal et le patricien Campulus, neveu d'Adrien Ier, pape précédent. Le jour des Litanies majeures, le

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 24 avril…

« Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir… » (Maréchal Foch)

« Les peuples cessent de vivre quand ils cessent de se souvenir."» (Maréchal F och)

Alors rappelons-nous :

  • le 24 avril 858 : élection du pape Nicolas Ier le Grand.

Il est élu pape, à la mort de Benoît III, grâce à l'appui de l'empereur Louis II. Pendant son pontificat, il s'impose comme patriarche d'Occident et s'immisce dans les querelles d'autorité du patriarcat de Constantinople. Il fait figure d'autorité morale : à ce titre, Charles le Chauve requiert son arbitrage quand son frère Louis le Germanique envahit la France. Il est considéré comme le premier pape à avoir revendiqué la supériorité du pouvoir pontifical sur le pouvoir impérial.

  • le 24 avril 1558 : mariage du Roi de France, François II, avec la reine d'Ecosse, Marie Stuart.

Le Roi de France devient ainsi roi consort d'Ecosse. Voir les chroniques du 19 janvier, 18 septembre et 5 décembre.

  • le 24 avril 1581 : naissance de saint Vincent Depaul.

Né en 1580, dans une modeste famille de paysans des Landes, Vincent Depaul est ordonné prêtre très jeune, en 1600, à vingt ans, par l'évêque de Périgueux. Revenant de Marseille par la mer il est capturé par les Maures et réduit en esclavage à Tunis. Un Français qui a renié sa foi le rachète. En un an il convertit une des trois femmes de l'apostat ; cette dernière reproche avec tant de force l'apostasie à son

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 23 avril…

« Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir… » (Maréchal Foch)

« Les peuples cessent de vivre quand ils cessent de se souvenir."» (Maréchal Foch)

Alors rappelons-nous :

  • le 23 avril 1464 : naissance de sainte Jeanne de France, reine de France, première épouse de Louis XII.

Jeanne de France, née le 23 avril 1464 à Nogent-le-Roi, morte le 4 février 1505 à Bourges, est la seconde fille de Louis XI et de Charlotte de Savoie. Elle devient duchesse d'Orléans puisqu'elle est mariée à l'âge de douze ans à Louis d'Orléans. Devenu Roi, ce dernier fait annuler le mariage, lequel n'a jamais été consommé. Elle vit saintement et fonde à Bourges l'ordre monastique de l'Annonciade. Elle est béatifiée le 18 juin 1742 par Benoît XIV et canonisée le 28 mai 1950 par le pape Pie XII.

Voir les chroniques du 4 février et du 28 mai.

  • le 23 avril 1718 : le pape Clément XI institue l'Académie pontificale de théologie, à Rome.

Dans une lettre du jour, le pape Clément XI institue canoniquement l'Académie pontificale de théologie qu'il comble de privilèges. Elle devient, selon les mots de Jean-Paul II :

«le siège des disciplines sacrées et nourrisse les nobles esprits, et que, comme une source, elle produise des fruits abondants pour la cause catholique ».

  • le 23 avril 1813 : naissance du Bienheureux Frédéric Ozanam, historien et essayiste français, fondateur de la Société de Saint-Vincent-de-Paul.

Antoine-Frédéric Ozanam est un historien et essayiste catholique français

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 22 avril…

« Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir… » (Maréchal Foch)

« Les peuples cessent de vivre quand ils cessent de se souvenir."» (Maréchal Foch)

Alors rappelons-nous :

  • le 22 avril 296 : décès du pape Caius.

Saint Caïus, né en Dalmatie, évêque de Rome du 12 décembre 283 à sa mort le 22 avril 296 comme martyr. Il fait partie des 33 premiers papes qui donnent leur vie pour témoigner de leur foi.

  • le 22 avril 536 : décès du pape saint Agapet Ier.

Agapet 1er est un pape canonisé, qui toutefois est peu connu.

  • le 22 avril 1073 : élection du pape Grégoire VII.

Hildebrand, moine toscan de 50 ans, conseiller de plusieurs papes, devient pape à son tour sous le nom de Grégoire VII.

Son pontificat est marqué par la réforme grégorienne et la querelle des investitures qui ont accru considérablement le pouvoir de la papauté. Le pape n'est plus soumis à l'empereur, et le Saint-Siège se retrouve à la tête d'États vassaux qui lui versent un cens annuel : les principautés normandes d'Italie du sud, le comté de la marche d'Espagne au sud de la France, le comté du Viennois en Provence, et les principautés situées à l'est, dans les régions des côtes dalmates, en Hongrie et en Pologne.

  • le 22 avril 1370 : pose de la première pierre de la forteresse de la Bastille.

La Bastille était une forteresse élevée sur l'actuelle place de la Bastille

Lire la suite de l'article

« Si c’est Fillon-Le Pen au 2ème tour, je ne ferai pas barrage au FN comme en 2002 »

Les temps changent :

Va"Luc a 42 ans, il travaille dans le marketing à Paris. Il a toujours voté à gauche lors des précédentes présidentielles (…), sauf en 2002, où il avait voté pour Jacques Chirac au second tour de la présidentielle de 2002, pour faire barrage à Jean-Marie Le Pen.

"J'ai une crainte: que François Fillon et Marine Le Pen s'affrontent au second tour de la présidentielle. Je crains que l'attaque terroriste (jeudi soir) sur les Champs-Elysées ne fasse émerger ce scénario que je redoute. Avec notamment des électeurs de droite, qui ne pensaient pas voter pour Fillon, et qui finalement, devant cette situation, se disent: 'je rentre au bercail'.

Dans ce cas, je ne participerai pas au front républicain, je m'abstiendrai."

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 21 avril…

« Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir… » (Maréchal Foch)

« Les peuples cessent de vivre quand ils cessent de se souvenir."» (Maréchal Foch)

Alors rappelons-nous :

  • le 21 avril 1073 : décès du pape Alexandre II.

Anselme de Lucques est élu pape le 30 septembre 1061 sous le nom d'Alexandre II à la mort de Nicolas II. L'impératrice Agnès, régente pour son jeune fils Henri IV, fait élire en l'absence de tout cardinal, un antipape, qui prend le nom d'Honorius II. Alexandre II condamne la simonie et le nicolaïsme. Il appuie Guillaume le Conquérant dans la conquête de l'Angleterre en lui fournissant un étendard consacré ainsi que des reliques sacrées. Il refuse d'autoriser le divorce de l'empereur Henri IV et le force à reprendre sa femme, Berthe de Saxe. En 1063, il soutient la Reconquista espagnole.

  • le 21 avril 1146 : concile de Chartres.

Cette assemblée est convoquée à l'occasion de la deuxième croisade. Pierre le Vénérable est invité à y assister par saint Bernard, mais il ne put s'y rendre. (cf. la chronique du 31 mars).

  • le 21 avril 1407 : convention entre l'anti pape Benoît XIII et le pape Grégoire XII.

L'objectif de cette convention est d'organiser une rencontre entre Benoît XIII, et Grégoire XII à Savone, en vue de régler le Grand schisme d'Occident. Mais la rencontre n'a finalement pas lieu.

  • le 21 avril 1643 : Louis-Dieudonné est baptisé à la Sainte-Chapelle de St-Germain-en-Laye.

Le Dauphin est

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 20 avril…

« Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir… » (Maréchal Foch)

« Les peuples cessent de vivre quand ils cessent de se souvenir."» (Maréchal Foch)

Alors rappelons-nous :

  • le 20 avril 1233 : création de l'Inquisition par la bulle Ille humani generis.

L'Inquisition est un tribunal ecclésiastique relevant du seul Saint-Siège, pour poursuivre les hérétiques. Les inquisiteurs se recrutent dans les ordres prêcheurs, Dominicains et Franciscains. La Sacrée Congrégation pour la doctrine de la Foi en est l'héritière.

Jean Sévillia dans son livre Historiquement correct, aux éditions Perrin rappelle ce qu'est l'Inquisition, faisant le vrai bilan des condamnations et surtout expliquant en quoi les Inquisitions romaine, espagnole et médiévale n'ont rien en commun. Cette dernière est une institution d'Eglise qui dépend du Pape ainsi que les inquisiteurs. Certains sont d'ailleurs sanctionnés voir condamnés à la prison à vie, comme Robert le Bougre dans le nord de la France. Sévillia souligne combien cette justice est procédurière, méthodique et bien plus modérée que la justice civile de l'époque qui ne s'embarrasse pas du droit des accusés. Il affirme même que l'Inquisition est vécue comme une délivrance. Les hérétiques sont considérés comme dangereux pour et par la société. A l'époque l'hérésie est considérée par tous comme un crime.

Des avancées judiciaires de l'Inquisition existent encore aujourd'hui. Ce sont, par exemple, les inquisiteurs qui mettent en place le système du jury pour délibérer de la sentence donnée au jugement. En France, après l'extinction de

Lire la suite de l'article

« C’est peut-être par là que nous devrions commencer… Par nous-même ! »

1747-life-origine-inconnueCe 19 avril, un nouveau film sort sur le grand écran. Il s’agit de Life : origine inconnue. Synopsis : Six personnes de la Station spatiale internationale doivent étudier un échantillon récupéré sur la planète Mars. Ils découvrent qu’il contient des traces de vie. Ce film de science-fiction, à cheval entre le thriller et le film d’horreur, semble haletant. Embarquez pour la station spatiale internationale à la découverte de l’univers… L’objectif de cette équipe de scientifique est de trouver des traces de vie dans l’univers. Ils vont analyser un échantillon venu de Mars… Ils recherchent une vie extra-terrestre… Et… La bande annonce se termine par cette sentence : « C’est peut-être par là que nous devrions commencer… Par nous-même ! » 

N’est-ce pas là une conclusion d’une grande sagesse ? La recherche scientifique est formidable : nous devons, autant que nous le pouvons, chercher à comprendre les merveilles de la création. Cependant, rechercher des traces de vie extraterrestre, c’est bien mais c’est aussi paradoxal quand notre société n’est pas capable de reconnaître qu’une vie existe dans le sein maternel; dès lors qu’il y a fécondation d’un ovule par un spermatozoïde… Comme le disait le Vénérable Professeur Jérôme Lejeune : "la Vie existe dès lors qu’il y a fécondation…" 

Dès à présent, formons-nous pour mieux répondre aux enjeux bioéthique de notre société et prenons date avec le samedi 2 décembre 2017 pour la prochaine veillée pour la Vie… Combien serons-nous en 2017 ? 200 ? 250 ? 300 veillées pour la renaissance de la

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 19 avril…

« Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir… » (Maréchal Foch)

« Les peuples cessent de vivre quand ils cessent de se souvenir."» (Maréchal Foch)

Alors rappelons-nous :

  • le 19 avril 1002 : naissance de Bruno d'Eguisheim-Dagsbourg, futur pape sous le nom de saint Léon IX.

Léon IX réunit au début de son pontificat en avril 1049, un concile à Rome pour condamner la simonie et le nicolaïsme. Mais les prélats allemands et français ne viennent pas. Il parcourt alors la chrétienté pour défendre énergiquement sa réforme. Il est canonisé en 1087 par Victor III.

  • le 19 avril 1024 : élection du pape Jean XIX.
  • le 19 avril 1603 : naissance de Michel Le Tellier, marquis de Barbezieux, homme d'état français.

Membre du Grand Conseil en 1624, puis procureur du Roi au Châtelet en 1631, puis intendant de justice dans l'armée de Piémont en 1640 et intendant de justice en Dauphiné. Il est nommé secrétaire d'État de la Guerre par Louis XIV en 1643 sur le conseil de Mazarin.

Il est aussi le père de François Michel Le Tellier de Louvois, plus connu sous le nom de Louvois.

  • le 19 avril 1706 : victoire franco-espagnole à la bataille de Calcinato.

La bataille de Calcinato se déroule au cours de la guerre de succession d'Espagne le 19 avril 1706. L'armée franco-espagnole du duc de Vendôme écrase les Autrichiens et ne déplore que 500 morts ou blessés contre 6 000 pour l'autre camp.

  • le

Lire la suite de l'article

Avec Macron, c’est le Grand Remplacement assuré

Commentaires (1)

L'équipe Macron a le regret de vous annoncer que le meeting d'Amiens prévu le 21 avril n'aura pas lieu faute de monde :
https://pbs.twimg.com/media/C9jmxCbXcAEe6J2.jpg:large

Rédigé par : Patrick | 18 avr 2017 12:19:26
____________________________________

Lire la suite de l'article