Archives par étiquette : Centenaire

Centenaire de Fatima

Samedi 1er Avril  premier samedi du mois. Ce mois est important puisque qu’en son milieu l’Eglise célébrera notre rédemption lors de la semaine sainte.

 

Nous nous rappellerons aussi que :

 

Samedi dernier, 25 mars l’Eglise avait fêté l’Annonce apportée par l’Ange Gabriel à Marie. Son Fiat avait permis notre rédemption. C’est un 25 Mars que Notre -Dame avait précisé à Lourdes qu’Elle était l’Immaculé Conception.

L’an dernier à cette même date, l’Annonciation et la Rédemption étaient fêtées le même jour avec une année jubilaire et l’ostension de la sainte tunique d’Argenteuil. Lors de la mort de notre Rédempteur sur la croix, le soleil s’était obscurci et les ténèbres s’étaient répandues sur toute la terre.

Il y a 100 ans à Fatima, Notre-Dame annonçait à 3 enfants la volonté divine d’établir dans le monde la dévotion à son Cœur Immaculé. Elle soulignait cet événement en faisant briller et danser le soleil devant près de 70 000 témoins. Elle promettait le salut à ceux qui embrasseraient cette dévotion.

Informez-vous sur cette dévotion en allant sur www.fatima100.fr

Priez dans le cadre de cette dévotion, grâce à http://hozana.org/s/UvhRco 

 

Lire la suite de l'article

Centenaire de Fatima

 

 

Lettre de liaison n° 47 (15 mars 2017)

Chers amis,

À la lecture de la dernière lettre de liaison, un religieux de nos amis nous fit la remarque suivante : « Vous avez raison de souligner qu’on peut tout à fait légitimement parler de « consécration à la Sainte Vierge » et que de nombreux saints et papes l’ont fait. Il me semble cependant qu’on pourrait indiquer que le terme « consécration » ou « se consacrer » n’a pas le même sens pour Dieu et pour un saint. Il est analogue. Seul Dieu peut posséder totalement notre personne. On se donne à Marie pour qu’elle nous donne à Dieu. » Que ce honorable lecteur soit ici chaleureusement remercié pour cette précision qui nous permet de corriger une omission en grande partie due à l’indispensable concision des lettres de liaison.

Ce point a été remarquablement développé par saint Louis-Marie Grignion de Montfort dans son Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge. Par exemple, au n°115, il recommande de « commencer, continuer et finir toutes ses actions par elle, en avec elle et pour elle afin de les faire par Jésus-Christ, en Jésus-Christ, avec Jésus-Christ et pour Jésus-Christ notre dernière fin. » Et un peu plus loin au n° 120, il précise :

Marie étant la plus conforme à Jésus-Christ de toutes les créatures, il s’ensuit que, de toutes les dévotions, celle qui consacre et conforme le plus une âme à Notre-Seigneur est la dévotion à la très Sainte Vierge, sa Sainte Mère,

Lire la suite de l'article

Centenaire des apparitions de Fatima : prions pour la France et pour la paix dans le monde

Widget-centenaire-apparitions-fatima-266x3002017 n’est pas seulement une année électorale importante. C’est aussi, à la fois, le centenaire des apparitions de Notre-Dame à Fatima et le centenaire de la révolution bolchevique. Les deux événements sont liés, puisque la Vierge a demandé que l’on consacre le monde à son Cœur immaculé, pour éviter que la Russie communiste ne répande ses erreurs sur le monde. Pour nous, Français, c’est également l’anniversaire des apparitions de l’Île-Bouchard, en 1947, où la Vierge protégea notre pays d’un coup d’Etat communiste.

Cette conjonction d’anniversaires est, pour nous, un signe providentiel.

C’est l’occasion de rappeler notre opposition résolue à cette idéologie, quintessence monstrueuse des erreurs modernes de l’humanité refusant Dieu (qui opprime toujours 20% de la population de la planète et qui sévit toujours dans les esprits de trop de dirigeants occidentaux).

C’est l’occasion de réclamer que les crimes communistes soient enfin jugés.

C’est aussi l’occasion de prier pour les nombreuses victimes du communisme – parmi lesquelles tant de martyrs chrétiens.

C’est enfin l’occasion de supplier la Vierge de nous apporter la paix par la consécration de la France, de la Russie et du monde entier au Cœur Sacré du Christ et à son Cœur immaculé et douloureux.

Le Salon beige propose qu’au cœur de cette année de commémoration, juste après l’élection présidentielle, le 13 mai, jour anniversaire de la première apparition de Fatima, nous organisions des veillées de prières (idéalement une nuit entière d’adoration eucharistique dans la nuit du vendredi 12 au samedi 13, mais cela peut aussi prendre

Lire la suite de l'article

Centenaire de Fatima

Urgent, mettons nous en marche vers le Centenaire de Fatima

Confions-nous à la Vierge Marie, 
Consacrons nous à son Cœur Immaculé, 
Consacrons lui nos familles. 
Nous sommes ses enfants bien aimés » 

 
 Cardinal SARAH à Argenteuil devant la Sainte Tunique

******

Ne craignez pas de prendre Marie chez vous (Mt 1,20)

 

 

19 Mars, Avec Saint Joseph

Neuvaine préparée par la Famille de Saint Joseph

   25 Mars, Fête de l’Annonciation
Neuvaine préparé par l’Abbaye de Fontgombault  

13 Mai, Consécration des Familles,
écoles, paroisses, groupes..

Neuvaine préparées par les « Enfants de Fatima »

Inscrivez-vous sur: http://www.notre-dame-de-france.com

 

 

 

Lire la suite de l'article

Centenaire de Fatima

 

Samedi prochain, 4 mars 2017 : 1er samedi du mois

 

Lettre de liaison n° 46 (2 mars 2017)

 

Chers amis,

Plusieurs personnes nous ont demandé ce qu’il fallait entendre par se consacrer au Cœur Immaculé de Marie. C’est effectivement une question importante et il n’est sans doute pas inutile de préciser ce point.

 

Qu’est-ce qu’une consécration ?

Tout d’abord que signifie se consacrer ? Le terme « consacrer » a plusieurs sens. Celui qui nous intéresse ici est celui de « réserver pour Dieu ». Consacrer un objet, un édifice, un lieu, signifie que cet objet (un calice par exemple) ou cet édifice (une église par exemple) sont réservés pour Dieu, pour célébrer son culte et qu’ils ne peuvent plus servir à un autre usage.

On peut aussi consacrer une personne (ou un groupe de personnes). Dans ce cas, la personne garde sa liberté, mais elle promet de suivre Jésus et de vivre en suivant sa loi. Lorsqu’une personne se consacre par exemple au Sacré-Cœur, elle se donne entièrement à Jésus : elle Lui donne son corps, son âme, ses biens extérieurs, ses biens intérieurs (vertus et mérites), tout ce qu’elle a dans l’ordre de la nature et de la grâce. Par son acte de consécration, elle reconnaît à Notre-Seigneur un entier et plein droit de disposer de tous ses biens pour le triomphe de son Église. Se consacrer signifie qu’on s’engage à être un instrument docile entre ses mains. On promet une obéissance sans faille à tout ce qu’Il nous demandera.

Voici

Lire la suite de l'article

Centenaire de Fatima

Samedi prochain, 4 février 2017 : 1er samedi du mois

 

Lettre de liaison n° 44 (29 janvier 2017)

Chers amis,

« Les jugements de Dieu sont insondables et ses voies impénétrables » dit saint Paul dans son Épître aux Romains. Toutefois, les voies divines ne sont pas toujours inconnaissables. Car Dieu se plaît, de temps à autre, à nous faire connaître sa volonté. Certes, de telles occasions sont rares, mais elles existent. Au XIVe siècle, Il s'adressa par exemple à sainte Catherine de Sienne qui transcrivit ce qu'elle apprit dans ses Dialogues. Au XVIIe siècle, à Paray-le-Monial, Notre-Seigneur demanda à sainte Marguerite-Marie de répandre la dévotion au Sacré-Cœur.

Fatima fait partie de ces rares occasions où Dieu nous fait part d'une de ses volontés, avec cette fois une particularité notable : il y a un parallèle étonnant entre les apparitions de Paray-le-Monial et celles de Fatima. Dans les deux cas, il est demandé l'établissement de la dévotion à un Cœur : le Sacré-Cœur de Jésus et le Cœur Immaculé de Marie. À chaque fois, le salut nous est promis si nous embrassons les dévotions proposées (la pratique des neuf premiers vendredis du mois et des cinq premiers samedis du mois). Et, à chaque fois, il a été demandé la consécration à ces Cœurs (la consécration de la France au Sacré-Cœur et la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie).

Lorsqu'Il lui arrive de le faire, Dieu se manifeste généralement de façon discrète, comme à sainte Catherine

Lire la suite de l'article

Centenaire de Fatima…

 

Lettre de liaison n° 43(14 janvier 2017)

 

Chers amis,

La dernière lettre de liaison proposait un programme pour que l’année du centenaire voit à la fois le développement de la dévotion au Cœur Immaculé de Marie et le redressement de la situation de plus en plus catastrophique, notamment sur le plan moral, dans laquelle nous nous trouvons (voir précédente lettre de liaison).Mais comment croire que des actions si simples puissent opérer un tel redressement ?

L’Évangile de ce dimanche (dans le rite extraordinaire) nous apporte la réponse. Il relate le premier miracle fait par Jésus, et montre qu’avant le miracle proprement dit, il nous faut accomplir divers actes qui, dans le cas présent, ont été accomplis par Notre-Dame. Le premier de ces actes est une demande. « Ils n’ont plus de vin ». Le second est un acte de foi : « Faites tout ce qu’Il vous dira » Nous avons là un acte de foi d’une perfection sublime. Car Jésus venait de dire à sa mère : « Femme, qu’y a-t-il entre vous et moi ? Mon heure n’est pas encore venue ». Mais Marie a la Foi. De plus, elle connaît comme personne d’autre son Jésus. Aussi, n’hésite-t-elle pas à dire aux serviteurs : « Faites tout ce qu’Il vous dira ». Le troisième acte est une action concrète en apparence peu utile pour l’objectif recherché. Jésus demande : « Remplissez d’eau ces jarres ». Les serviteurs ont dû se demander ce qui se passait dans

Lire la suite de l'article

Centenaire de Fatima

 

Samedi 7janvier 2017 : 1er samedi du mois

 

Lettre de liaison n° 42(1er janvier 2017)

Chers amis,

Nous voici désormais dans l’année du centenaire des apparitions de Notre-Dame à Fatima. Depuis une vingtaine de mois, nous nous y sommes préparés afin de fêter ce centenaire le plus dignement et le plus solennellement possible. La quarantaine de lettres de liaison publiées depuis le lancement du projet a permis d’aborder les points essentiels du message délivré par Notre-Dame. Certes, tout n’a pas été dit, tant ce message est riche. Mais les points essentiels ont tout de même été expliqués. Fort de ce bagage, il nous faut désormais entrer dans ce centenaire décidé à vouer un amour toujours plus grand à Notre-Dame, avec la ferme intention de répondre à son appel en nous efforçant de suivre toujours mieux les demandes qu’elle fit à Fatima, en particulier par une fervente pratique de la dévotion à son Cœur Immaculé, et d’être d’ardents apôtres de cette dévotion.

 

La consécration au Cœur Immaculé de Marie et le port du scapulaire de Notre-Dame du Mont Carmel

Pour cela, consacrons-nous (si ce n’est pas encore fait) à son Cœur Immaculé. La prochaine consécration organisée est le 11 février. La préparation commencera le 11 janvier : il est donc encore temps pour prendre connaissance du dossier de préparation qui explique pourquoi se consacrer et pour s’inscrire. Portons le saint habit que la Sainte Vierge nous a confié : le scapulaire de Notre-Dame du Mont-Carmel (voir le

Lire la suite de l'article

Centenaire des apparitions de Fatima : indulgence plénière

Fatima-fto-Santuario--740x493Le pape François accorde au sanctuaire de Fatima de conférer l’indulgence plénière aux pèlerins – aux conditions habituelles prévues par l’Eglise – à l’occasion de l’année jubilaire pour le centenaire des apparitions de la Vierge Marie, et ceci à partir du 26 novembre dernier.

« La confession sacramentelle, la communion eucharistique et la prière aux intentions du Saint-Père » sont les conditions pour que les pèlerins, dans un esprit de « pénitence et de charité », puissent ainsi recevoir cette grâce de la libération totale que l’Eglise appelle « indulgence plénière ». 

Le diocèse de Leiria-Fatima recommande de participer activement à une célébration ou à une prière, en l’honneur de la Vierge Marie, de prier le Notre Père, de réciter le Credo, et d’invoquer la Vierge de Fatima.

L’indulgence peut être accordée aux catholiques qui participeront à une célébration ou à une prière en l’honneur de Notre Dame de Fatima dans un autre sanctuaire où l’image de la Vierge est exposée, au jour anniversaire des apparitions, c’est-à-dire le 13 de chaque mois entre mai et octobre 2017.

Si pour des raisons sérieuses les personnes ne peuvent se déplacer, le diocèse précise que l’indulgence peut être reçue par une prière devant une image de la Vierge de Fatima, aux conditions indiquées plus haut, qui incluent le repentir des péchés.

Le pape se rendra à Fatima les 12 et 13 mai 2017 à l’occasion du centenaire des apparitions.

Lire la suite de l'article

Centenaire de Fatima…

 

Lettre de liaison n° 41(14décembre2016)    

 

Chers amis,

Concernant la consécration de la Russie, deux demandes distinctes ont été formulées par le Ciel : une première en 1929 et 1930 par Notre-Dame (voir lettre de liaison n° 39) ; puis, le pape n’ayant pas réagi, une deuxième par Notre-Seigneur, plus facile mais avec des fruits différents (voir lettre de liaison n° 40).

Les conditions associées à ces deux consécrations sont également différentes. À Alexandrina da Costa, Notre-Seigneur ne demanda qu’une consécration par le pape. Par contre, Notre-Dame assortit sa demande de plusieurs conditions que nous connaissons par les lettres de sœur Lucie à son confesseur. Le 29 mai 1930, elle lui écrivit :

Le bon Dieu promet de mettre fin à la persécution en Russie, si le Saint-Père daigne faire, et ordonne aux évêques du monde catholique de faire également, un acte solennel et public de réparation et de consécration de la Russie aux très Saints Cœurs de Jésus et de Marie, Sa Sainteté promettant, moyennant la fin de cette persécution, d’approuver et de recommander la pratique de la dévotion réparatrice,

Deux semaines plus tard, elle lui écrivit à nouveau, répétant mot pour mot la demande exprimée dans la lettre précédente. Le père Gonçalvès en informa lui-même Pie XI.

Plus tard, sœur Lucie précisa comment faire participer les évêques. En effet, le 21 mars 1982, le nonce apostolique du Portugal, Monseigneur Sante Portalupi, se rendit à Coïmbra accompagné de l’évêque de Leiria, Monseigneur do Amaral, et de M.

Lire la suite de l'article

Centenaire de Fatima

Centenaire des apparitions de Fatima

 

À l’occasion du centenaire des apparitions de Fatima, les Nouvelles Éditions Latine(6 rue de Vaugirard, 75006 Paris) ont eu l’excellente idée de rééditer le livre de Joseph de Belfont : Mystères et vérités cachées du troisième secret de Fatima. Il faut, toute affaire cessante, lire et même s’imprégner de cet ouvrage remarquable.

En effet, à la surprise de tous les experts, le texte du troisième secret révélé par le Vatican le 26 juin 2000ne correspondait en rien à celui auquel ils s’attendaient. Depuis, ce texte n’a cessé de susciter de vives discussions, au point que le Vatican dut intervenir plusieurs fois pour tenter de mettre un terme à la polémique.

Joseph de Belfont fut lui-même interpellé par ce texte : le texte diffusé par le Vatican était-il bien l’intégralité du secret tel que sœur Lucie l’écrivit en janvier 1944 ? Ou n’en serait-il qu’une partie? Voire ne serait-il pas un texte apocryphe ? Devant l’absence de réponse satisfaisante à ces questions malgré l’abondante littérature sur le sujet, Joseph de Belfont se lança dans l’analyse des trois hypothèses pour tenter de déterminer laquelle était la plus probable. Son livre expose le fruit de ses réflexions et la conclusion à laquelle il est arrivé.

Pour commencer, l’auteur analyse en détail le contenu du message de Fatima dans les parties connues depuis 1917 et toujours acceptées par le Saint-Siège. À elle seule, cette première partie justifie la lecture de ce livre, car elle est un excellent

Lire la suite de l'article