Archives par étiquette : candidat

Emmanuel Macron refuse de présenter un candidat face à Florian Philippot [Addendum]

[Unknown-45Le mouvement La République en Marche a renoncé à présenter des candidats dans 55 circonscriptions, là où il a jugé que des candidats du PS ou LR étaient compatibles avec la ligne politique d'Emmanuel Macron : Manuel Valls, Bruno Le Maire, Stéphane Le Foll, Myriam El Khomri, Thierry Solère, Franck Riester.

Dans la 6ème circonscription de Moselle, le député sortant Laurent Kalinowski (PS) ne se représente pas. Le PS y a placé Jean-Christophe Kinnel et LR Pierre Lang (ancien député éliminé en 2012 dès le 1er tour). Cette circonscription peut être gagnée par le FN avec la candidature de Florian Philippot, qui avait obtenu plus de 46% en 2012. Dans cette circonscription, Marine Le Pen est arrivée en tête au premier tour de la présidentielle et a frôlé la majorité des voix au second tour en réunissant 48,64% des voix.

Localement, les représentants d'En Marche! ne comprennent pas le choix des instances nationales du mouvement :

"Au vue du score de Philippot aux régionales, aux municipales et de Marine Le Pen à cette présidentielle dans la ville et la circonscription, c'est hallucinant. Au-delà du risque qui existe même s'il y avait un candidat, c'est un signe de faiblesse, c'est dire +c'est pas grave, on a pas de candidat de poids, donc les autres vont faire le boulot. Mais le PS n'existe quasiment plus ici et la droite est divisée ! Même si Philippot est pas très présent ici, il est connu, il est cadre au FN, il bénéficie d'une grande couverture médiatique et il

Lire la suite de l'article

Jean-Marie Le Pen renonce à présenter un candidat face à Marine Le Pen

Jean-Marie Le Pen, Carl Lang et Alain Escada, présidents respectifs des Comités Jeanne, du Parti de la France et de Civitas, comptent présenter ensemble 150 à 200 candidats pour les législatives. Une candidate devait se présenter pour cette alliance à Hénin-Beaumont. Suite à l'annonce de la candidature de Marine Le Pen, Jean-Marie Le Pen a fait retirer hier soir une candidature aux législatives dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais.

Invitée hier soir sur TF1, Marine Le Pen a reconnu la médiocrité de son intervention lors du débat de l'entre-deux tours :

Capture d’écran 2017-05-19 à 07.38.56«Oui, je serai candidate dans ma circonscription de Hénin-Beaumont. Je n'imaginais pas ne pas être à la tête de mes troupes dans une bataille que je considère comme fondamentale»

«Évidemment, j'ai bien conscience que le sujet de l'euro a inquiété considérablement les Français, et même, il faut bien le dire, de manière presque irrationnelle. Mais c'est un fait. Et nous allons devoir en tenir compte».

«Et puis, incontestablement, il y a eu ce débat, qui a été raté. Il faut le dire. Moi, je le dis très clairement. J'ai fait un choix. J'ai souhaité mettre en lumière les très grandes craintes que je nourrissais et que je nourris toujours à l'égard de la politique que va mener Emmanuel Macron.» «Je l'ai fait avec fougue, je l'ai fait avec passion. Peut-être trop de fougue, trop de passion. Je sais que certains n'attendaient pas cela. Dont acte».

Au Front national, les plus réalistes tablent désormais sur une quinzaine d'élus. Parmi

Lire la suite de l'article

Angoulême : Vincent You candidat dissident face à LR

Vincent You (ancien directeur de cabinet de Christine Boutin, auteur de la fameuse clause Molière) est candidat divers droite à l'élection législative d'Angoulême, dans la 1re circonscription de Charente, face à Elise Vouvet investie par LR. L'adjoint aux finances de la ville d’Angoulême, par ailleurs vice-président de l’agglomération du Grand-Angoulême, s'est mis en congé du parti, lequel a décidé d'engager une procédure contre lui :

18558808_10213285362152727_3588756328152727553_o

16603134_381430205555009_1555593316038052389_nOn attend de voir la même lettre destinée à Bruno Le Maire, Edouard Philippe ou Gérald Darmanin… Vincent You se demande en effet où est la cohérence chez LR :

  • "De quel droit certains osent ils bouter hors des @lesRepublicains des talents plus grands que les leurs?" (dixit Dominique Bussereau, 17/05/2017)
  • "C’est fini le temps (…) de ces partis dont la ligne officielle est dictée par des élus parisiens. Je suis fatigué de tout ça" (dixit Xavier Bonnefont, 17/05/2017)
  • "C'est bizarre à LR: ils ont parlé de la Clause Molière pendant toute la campagne mais ils virent celui qui a eu le courage de la mettre en place! Je parie que s'il gagne, ils voudront le réintégrer dès le 19 juin!?" (dixit un Anonyme de la France périphérique, 2017)

Cette circonscription est actuellement détenue par le député PS Martine Pinville, qui se représente.

Lire la suite de l'article

Législatives – Christian Taillebois (DVD) : « Je n’accepte pas qu’un parti de droite impose un candidat centriste »

Christian Taillebois est candidat divers droite à l'élection législative sur la 7ème circonscription des Yvelines. Il a accepté de répondre à nos questions.

Profil BD1. Vous avez annoncé votre candidature à l'élection législative pour la 7e circonscription des Yvelines. Pourquoi vous lancez-vous en politique ?

Je suis engagé dans la vie locale depuis 2014, date à laquelle j’ai été élu Conseiller municipal d’Andrésy. Début 2017, j’ai eu confirmation que LR allait abandonner la circonscription à l’UDI en investissant le député sortant. Or je considère que l’UDI a souvent trahi les électeurs de droite, en acceptant par exemple l’extension du délit d’entrave à l’IVG, en ne s’opposant pas à la loi égalité-citoyenneté (2016) limitant la liberté scolaire ni à celle sur l’égalité homme-femme (2014) obligeant les pères à prendre un congé parental. J’ai donc décidé de porter une candidature de droite dans la 7ème circonscription afin que les électeurs puissent avoir un choix plus large que celui entre centre et Front National. Il va falloir des députés de droite courageux, fiables, pour s’opposer aux dérives ultra-libérales et libertaires d’Emmanuel Macron.

2. Vous allez affronter le député LR-UDI sortant Arnaud Richard. N'êtes-vous pas en train de diviser la droite, vérifiant la formule selon laquelle nous avons la droite la plus bête du monde ?

Je ne divise pas la droite, je la représente. Encore une fois, le sens de ma démarche, c’est bien de permettre aux électeurs de droite de voter pour un candidat de droite. Je n’accepte pas qu’un parti de droite impose

Lire la suite de l'article

Législatives – Christian Taillebois (PCD) : « Je n’accepte pas qu’un parti de droite impose un candidat centriste »

Christian Taillebois est candidat à l'élection législative sur la 7ème circonscription des Yvelines. Il a accepté de répondre à nos questions.

Profil BD1. Vous avez annoncé votre candidature à l'élection législative pour la 7e circonscription des Yvelines. Pourquoi vous lancez-vous en politique ?

Je suis engagé dans la vie locale depuis 2014, date à laquelle j’ai été élu Conseiller municipal d’Andrésy. Début 2017, j’ai eu confirmation que LR allait abandonner la circonscription à l’UDI en investissant le député sortant. Or je considère que l’UDI a souvent trahi les électeurs de droite, en acceptant par exemple l’extension du délit d’entrave à l’IVG, en ne s’opposant pas à la loi égalité-citoyenneté (2016) limitant la liberté scolaire ni à celle sur l’égalité homme-femme (2014) obligeant les pères à prendre un congé parental. J’ai donc décidé de porter une candidature de droite dans la 7ème circonscription afin que les électeurs puissent avoir un choix plus large que celui entre centre et Front National. Il va falloir des députés de droite courageux, fiables, pour s’opposer aux dérives ultra-libérales et libertaires d’Emmanuel Macron.

2. Vous allez affronter le député LR-UDI sortant Arnaud Richard. N'êtes-vous pas en train de diviser la droite, vérifiant la formule selon laquelle nous avons la droite la plus bête du monde ?

Je ne divise pas la droite, je la représente. Encore une fois, le sens de ma démarche, c’est bien de permettre aux électeurs de droite de voter pour un candidat de droite. Je n’accepte pas qu’un parti de droite impose dans notre

Lire la suite de l'article

Le FN investit un candidat en Essonne face à Dupont-Aignan

C'est sans doute ce qu'on appelle la reconnaissance pour avoir eu le courage de braver l'interdit le plus robuste en politique depuis les années Mitterrand

Cela va donner envie à ceux qui seraient tentés de se rapprocher ou de s'allier avec le FN…

Lire la suite de l'article

Législatives – Jacques Bompard : « je suis le candidat de la droite localiste, identitaire et enracinée »

Jacques Bompard, qui durant son mandat a été un infatigable défenseur de la vie et de la famille, se représente dans la circonscription d'Orange. Il a accepté de répondre à nos questions.

Vous représentez à l'élection législative dans la circonscription d'Orange, mais est-ce bien utile ? N'avez-vous pas l'impression d'être isolé à l'Assemblée nationale ? La Ligue du Sud présente-t-elle d'autres candidats ?

Unknown-36Je dois avouer un certain étonnement devant votre question. Je suis maire d’Orange depuis une vingtaine d’année et mon épouse dirige Bollène depuis deux mandats. Notre travail consiste à résoudre au quotidien des questions de bien commun au sein de nos Cités, d’aménagement du territoire et même à pallier à d’immenses manquements d’Etat notamment à travers une police municipale forte ou encore le soutien au patrimoine religieux.

Aussi je ne me sens pas isolé, je me sens ancré, en pleine exercice de ma mission : porter la parole des Vauclusiens contre vents et marées.

L’isolement à l’assemblée nationale est plutôt une épidémie qui touche les affidés des gros partis politiques : leur légitimité tient à une étiquette, au bon vouloir de carterons de dirigeants parisiens, et souvent à de savants calculs pour ne rien dire. On voit d’ailleurs l’échec frappant des « grandes stratégies nationales » ou du « témoignage du programme » des grosses structures. Cela donne des députés absents pour défendre de la vie, maladroits pour parler des problèmes politiques concrets, et qui ne peuvent par exemple pas dénoncer le Grand Remplacement.

Franchement, je n’ai jamais entendu un Vauclusien regretter que je n’appliquasse

Lire la suite de l'article

Manuel Valls : « Je serai candidat de la majorité présidentielle »

Unknown-26L'ancien premier ministre a annoncé ce matin sur RTL qu'il serait candidat aux législatives dans l'Essonne sous l'étiquette "République en marche", le mouvement d'Emmanuel Macron :

"Je serai candidat de la majorité présidentielle et je souhaite m'inscrire dans ce mouvement". "Ce Parti socialiste est mort, pas ses valeurs".

Il explique qu'il restera membre du Parti socialiste :

"Le PS va exclure un ancien premier ministre qui a toujours été loyal ? Sans jamais exclure ou se poser la question de ceux qui votaient contre des lois de finances ou préparaient des motions de défiance ?"

Lire la suite de l'article

En France, l’Etat peut recommander à la presse de ne pas communiquer sur un événement qui concerne un candidat

La liberté de la presse, c'est quand ça arrange le système. En attendant, les réseaux sociaux, eux, réagissent.

C_GYbCUXgAA7ved

Commentaires (7)

[quote]
si je comprends bien, Macron est un fraudeur à la solde du capitalisme financier, des grandes banques et du Nouvel Ordre Mondial

tandis que MLP est une patriote qui va redonner à la France sa souveraineté et la débarrasser des hordes islamistes [/quote]

Oui, c'est exactement ça ! Confirmé par le scandale en cours Macronleaks ! Tout ce que vous conceviez de pire sur Macron se révèle exact !

Ainsi, au cours du débat, il avait une oreillette minuscule pour recevoir les conseils de son staff !

https://pbs.twimg.com/media/C_A75IOXkAE8Pbf.jpg

Rédigé par : Nabulione | 6 mai 2017 10:00:08
____________________________________

Liberté de la Presse, Esprit Charlie, Démocrates en tout genre, Républicains éternels, où êtes-vous ?? en tout cas l'info concernant les manuels d'Histoire Equitable préconisés par l'Institut Montaigne est une pépite… En avant la remise à zéro des cerveaux !

Rédigé par : oxygène | 6 mai 2017 10:35:55
____________________________________

Il y a des choses intéressantes dans les documents CEVIPOL, Blue Planet et deux sociétés aux Bahamas (étrange rÉtrocomission de 5%) dans le fichier Macron.rar

http://www.cjoint.com/doc/17_05/GEgi15Xbn3x_macron-rar.png

Rédigé par : Raoul C, | 6 mai 2017 11:07:19
____________________________________

Entre nous :

Voici ce qui peut faire tomber Macron :

Le document "CONTRAT AVEC CIVIPOL 25-11-03" fait état d'un accord entre CIVIPOL (société de service et de conseil du ministère de l'Intérieur à destination de clients étrangers) et Blue planet limited, filiale de Thalès

Lire la suite de l'article

Emmanuel Macron s’affirme comme le candidat du lobby LGBT

Images-2Hier, lors de son meeting à Villepinte, Emmanuel Macron a déclaré :

"il y a en France plein de familles: il y a des couples de même sexe et des couples de sexe différent, il y a des filiations différentes, et il y a beaucoup d'amour".

Il a affirmé qu'il "défendrai(t) ce qui a été fait durant ce quinquennat", contrairement à Marine Le Pen qui promet d'abroger la loi Taubira. Mais cela ne semble pas choquer certains petits bourgeois qui ont manifesté en 2013 et qui préfèrent aujourd'hui défendre leurs ambitions politiciennes plutôt que leurs idées. Alors que le ralliement de LR à Emmanuel Macron signe la défaite prochaine des candidats LR aux législatives. Ces gens n'ont pas compris que, s'ils souhaitent avoir une chance d'empêcher Macron d'avoir une majorité à l'assemblée, il faut que ce dernier réaliser le score le plus bas dimanche prochain. Car de ce score dépend la dynamique des élections législatives.

Macron a poursuivi hier:

"Deux hommes qui s'aiment et ont des enfants, c'est aussi une famille, deux femmes qui s'aiment et ont des enfants, c'est aussi une famille et (…) leur reconnaître ce droit n'enlève rien à ceux et celles qui n'aiment pas cette idée. C'est leur droit enfin reconnu".

Il a aussi tenu à souligner qu'il n'était "pas favorable à la gestation pour autrui", alors même que figure dans son projet la reconnaissance des enfants nés par GPA à l'étranger, ce qui est singulièrement contradictoire.

Lire la suite de l'article