Archives du mot-clé Attaque

Attaque frontale de l’UDI contre le PCD

Gilles Schmidt, vice-président de l’UDI des Yvelines, se présentera face au sortant, Jean-Frédéric Poisson (PCD-LR), lors des élections législatives. Bien que les instances de l'UDI ne lui ont pas encore confirmé son investiture, Gilles Schmidt a pris sa décision :

« Je suis candidat aux élections législatives dans la dixième circonscription des Yvelines (Rambouillet) ».

En effet, le candidat centriste est, pour l'instant, le second de son mouvement à entrer en campagne en France contre un sortant des Républicains. Cette décision, l'intéressé la lie à des propos que Jean-Frédéric Poisson, alors candidat à la primaire de la droite et du centre, a tenu au sujet du "lobby sioniste". Et de citer parmi ces points de divergences :

« La défense de l'école, l'un des piliers de notre République, l'Europe dans laquelle je me reconnais, la laïcité ou bien encore le droit des femmes ».

Jean-Christophe Lagarde avait annoncé la couleur dès le 3 novembre :

Capture d’écran 2017-02-20 à 09.15.18

Lire la suite de l'article

Il attaque des policiers au couteau et ressort libre

Dans la série, la justice alliée des voyous, voici une nouvelle affaire renforçant l'impunité des racailles :

"Mercredi, un homme qui comparaissait pour avoir attaqué des policiers à coups de couteau est ressorti libre du tribunal. Il a été condamné à une mesure de contrainte pénale alors que le procureur avait réclamé trois ans de prison ferme.

Arrestation compliquée. L'homme de 46 ans, un dealer présumé, avait été interpellé le 18 décembre, à Saint-Denis. Refusant son arrestation, il avait sorti un couteau de 20 centimètres et attaqué un policier. Ce dernier avait évité une blessure au cœur grâce à son gilet pare-balle. Les policiers avaient fini par utiliser leur taser pour parvenir à le maîtriser, selon les informations recueillies par Europe 1. En détention provisoire pendant deux mois. Ce dernier avait ensuite été placé en garde à vue, puis présenté au tribunal en comparution immédiate le 20 décembre. Mais comme le prévenu voulait un délai pour préparer sa défense, il avait été placé en détention provisoire durant deux mois, jusqu’à sa comparution mercredi.

Pour ces faits de violences avec armes sur les policiers, le procureur avait requis trois ans de prison ferme à l’encontre du prévenu. Mais les juges de Bobigny n’ont pas suivi : ils n’ont prononcé qu’une contrainte pénale, à savoir huit mois de mise à l’épreuve. L’agresseur est donc ressorti libre du tribunal."

Par ailleurs, alors que la classe politico-médiatique de gauche, jusqu'à Hollande, a soutenu le dénommé Théo, voici que la déposition des policiers converge

Lire la suite de l'article

Un prêtre attaqué, ligoté et dépouillé dans son presbytère

A Palaiseau :

Photo Juvénal (livre sur Marie)"Rutumbu Juvenal, le prêtre en charge de la paroisse de Palaiseau, a été attaqué par deux hommes encagoulés et armés vendredi soir au centre pastoral, où il tient une permanence pour ses fidèles. Des déboires qu’il a racontés en célébrant la messe ce dimanche pour « rassurer » les gens. « Ils pensaient que j’avais fait un AVC et que j’étais tombé, vu comme mon visage est tuméfié », sourit-il.

Mais s’il parvient à en plaisanter avec le recul, sur l’instant, le père Juvenal, 62 ans, a bien cru qu’il allait rejoindre son Créateur : « Ces derniers temps on sait qu’on est des cibles, avoue le prêtre né au Rwanda. Il y a les passages des militaires de Vigipirate pour nous protéger, donc quand ces deux hommes sont entrés cagoulés avec leur pistolet j’ai cru à des islamistes. Je pensais que c’était fini. » Comme beaucoup, l’homme d’église avait « gardé en mémoire ce qu’il s’est passé à Saint-Étienne-du-Rouvray », où un prêtre avait été égorgé en juillet dernier. « Mais quand ils m’ont dit : on sait que vous êtes riches, donnez-nous votre argent, je me suis dit que j’étais sauvé.

Ligoté avec les étoles qu’il utilise pendant la messe

Malgré tout l’agression est violente. Les deux hommes frappent le prêtre au visage et lui intiment l’ordre de se mettre au sol. Comme il n’obtempère pas assez vite, ils lui donnent également un coup au niveau genou. Une fois allongé, l’ecclésiastique est ligoté au

Lire la suite de l'article

Manuel de bioéthique : la Fondation Jérôme Lejeune attaque les diffamations en justice

Mme Danièle Gaudry, membre du Planning familial, a prétendu sur France Info que le manuel bioéthique de la Fondation Jérôme Lejeune comporte des « contre vérités scientifiques », et l’a qualifié de « manuel de manipulation de la jeunesse ».

Par ailleurs Mme Laurence Rossignol, ministre des familles de l’enfance et du droit des femmes, a dénoncé dans Libération ce « document de propagande ».

Face à ces déclarations injustes, relevant de la diffamation, la Fondation Jérôme Lejeune décide d’aller devant la justice.

Jean-Marie Le Méné, président de la Fondation Jérôme Lejeune précise :

0« Ce manuel a été élaboré avec des  experts français et internationaux : médecin, chercheur, juriste, bioéthicien, philosophe. Il vise à présenter les différents enjeux bioéthiques de notre époque, par exemple la recherche sur l’embryon, l’euthanasie, le don d’organe. Dans cette perspective, le manuel vise à présenter la réalité de l’avortement, pour éclairer les consciences, sans juger les personnes.

Publié il y a dix ans, plusieurs fois réactualisé pour prendre en compte les évolutions législatives et les changements sociétaux, il n’a jamais fait l’objet de contestations.

Depuis l’origine il a remporté un grand succès (environ 500 000 exemplaires), et a été traduit en plusieurs langues. La Fondation Jérôme Lejeune se félicite qu’il puisse être distribué dans des établissements scolaires qui partagent comme valeur la défense de la vie. »

Pour le commander, cliquez ici

Lire la suite de l'article

Attaque d’un convoi humanitaire en Syrie: un autre son de cloche

Unknown-6Les bavures réelles ou calculées se succèdent en Syrie et mettent en péril le cessez-le-feu conjointement initié par les Russes et les Américains. Après l'attaque, samedi 17 septembre, d'unités de l'armée syrienne par l'aviation de la coalition, faisant plus de 60 morts et profitant à Daesh, c'est un convoi humanitaire (ayant déchargé son frêt) qui a été frappé, faisant une vingtaine de morts. Dans ce dernier cas, chacun des partis rejette la faute sur l'autre. Vous pouvez trouver dans les medias mainstream les arguments allant dans le sens anti-russe et anti-gouvernement syrien. Nous relayons ici et les arguments allant dans le sens inverse. Précisons qu'il ne s'agit pas ici de prendre parti quant aux responsabilités dans ce dernier drame, ce qui serait téméraire compte tenu des éléments disponibles, mais de présenter une version alternative.

Enfin, nous vous proposons l'analyse de Stratediplo, qui fait un rapprochement entre l'attaque de ce convoi et l'attaque du marché de Markalé, à Sarajevo au milieu des années 90 (voir ici, et ), qui avait justifié les opérations offensives contre les Serbes de Bosnie.

Lire la suite de l'article

Aide au Logement : nouvelle attaque financière contre les familles

Ce gouvernement ne manque pas d'imagination.

Un projet de décret a été présenté en début de semaine au Conseil National de l'Habitat pour instaurer la prise en compte du patrimoine dans le calcul des aides personnalisées au logement. Cette prise en compte est prévue par les articles 140 et 143 de loi de finances pour 2016 et l'entrée en vigueur serait toujours bien fixée au 1er octobre 2016.

La Confédération nationale du logement estime que cette mesure va "fragiliser les familles" et "les épargnants populaires".

A"Le gouvernement projette d’introduire dans les bases de calcul de l’APL, le patrimoine des familles dépassant 30 000 €. Livrets d’épargne et biens immobiliers en résidence secondaire seront ainsi réintégrés dans la base de calcul pour l’attribution de l’aide.

Les épargnants populaires seront touchés par cette mesure, une façon déguisée de « refiscaliser » les seuls placements financiers qui ne le sont pas, comme le livret A ou le livret d’épargne populaire. La CNL demande donc à la ministre du Logement d’exclure ces livrets du calcul du patrimoine.

De plus, les familles qui possèdent une résidence secondaire, par exemple, héritée, verront leurs aides baisser, alors que du fait de leur situation professionnelle, elles ne peuvent souvent pas en faire une résidence principale.

La CNL a voté contre ce projet de décret présenté hier lors du Conseil national de l’habitat."

C'est un nouveau coup de rabot, puisque depuis le 1er juillet dernier, une mesure de dégressivité fait déjà diminuer le montant des APL au-delà d’un certain niveau de

Lire la suite de l'article

Attaque jihadiste en prison

Unknown-57Bilal Taghi, 24 ans, était écroué à la maison d’arrêt d’Osny (Val-d’Oise). Dimanche, lorsque Bilal Taghi est invité à quitter l’aile de l'unité de prévention de la radicalisation qui abrite sa cellule pour rejoindre la cour de promenade, il s’avance alors avec une serviette, sous laquelle il dissimule un poinçon dont la longueur oscille, selon les sources, entre quinze et vingt-cinq centimètres. Un surveillant somme Taghi de reposer la serviette dans sa cellule. Moment choisi par ce dernier pour planter le poinçon dans le dos du fonctionnaire. Malgré sa blessure, le surveillant tente de s’échapper mais Taghi le rattrape et lui transperce la gorge (le poinçon ne serait passé qu’à 2 millimètres de la carotide). Un second agent se précipite alors pour lui porter secours. Il sera blessé au bras et au visage. C'est finalement l’intervention des équipes régionales d’intervention et de sécurité qui conduira à la neutralisation de Taghi, cible d'un tir de balle en caoutchouc en pleine poitrine.

L’attaque jihadiste en prison, pressentie et redoutée depuis de longs mois, semble, cette fois, avoir bel et bien eu lieu. Le parquet antiterroriste s’est saisi de l’enquête ouverte pour «tentative d’assassinat sur personne dépositaire de l’autorité publique en relation avec une entreprise terroriste». En garde à vue, Bilal Taghi aurait confirmé aux policiers avoir prémédité son acte. En outre, il aurait dessiné sur un mur du bâtiment un cœur avec le sang de sa victime avant de se mettre à prier.

Originaire de Trappes, Bilal Taghi a tenté de

Lire la suite de l'article

Le Collectif contre l’Islamophobie attaque la mairie de Cannes

Le directeur du CCIF (le Collectif Contre l'Islamophobie en France), Marwan Muhammad, a annoncé que son association allait déposer un référé liberté contre l'arrêté de la mairie de Cannes qui interdit le burkini sur les plages

Jean-Louis Bianco, le président de l'Observatoire de la laïcité, pense que la mairie va perdre :

"je ne pense pas que l'on puisse invoquer la notion de tenue respectueuse de la laïcité". "Ce qui est interdit, c'est le voile intégral. Le burkini, en tant que tenue, n'est pas interdite".

Toutefois, concernant les deux autres fondements de l'arrêté, l'hygiène et les troubles à l'ordre public, Jean-Louis Bianco estime qu'ils peuvent être invoqués mais qu'ils doivent encore être démontrés sous le contrôle d'un juge.

Interdire le burkini, c'est encore plus simple que de fermer les mosquées.

Lire la suite de l'article

Attaque de diligence…

Mardi vers 8h, un car de touristes chinois a été détroussé par cinq à dix individus devant un hôtel de Gonesse (Val-d’Oise). Les touristes chargeaient leurs bagages quand l’attaque s’est produite. Les voleurs ont pris la fuite en emportant plusieurs bagages et effets personnels. 27 Chinois voyageaient avec une compagnie italienne, et le chauffeur du car était italien. Ce dernier a été aspergé de gaz lacrymogène par les assaillants.

Lire la suite de l'article

Attaque d’un bus à l’explosif en région parisienne : vidéo interdite sans sa dose de padamalgam

Lire la suite de l'article