Supprimer la loi Taubira par référendum

Candidat à la présidence de l'UMP, Hervé Mariton déclare à Direct Matin :

"Je plaide pour une politique d’intégration et d’assimilation. La diversité et l’égalité des chances sont une simple photo ou un concept statistique, mais cela ne fait pas une politique. Nous devons assumer notre identité et l’honorer. Je propose ainsi de remplacer le droit du sol par le droit du sang. Il s’agit là d’un principe directeur qui ne ferme pas la porte aux naturalisations.

Cette proposition ne vas pas laisser indifférent…

Je ne suis pas pour la fermeture de notre pays, mais si l’on veut que notre nationalité subsiste dans deux générations, il faut adopter ce principe.  C’est une proposition très forte, mais est-elle inquiétante ? En Allemagne, Gerhard Schröder a réformé quelques aspects du dispositif mais a conservé le droit du sang comme principe directeur.

Vous participerez la 5 octobre à la prochaine Manif pour Tous. Selon vous, ce mouvement devrait inspirer l’UMP.

Ce mouvement, mais bien d’autres comme les Pigeons et ses avatars, est jeune et généreux. Il ne s’est pas mobilisé pour défendre des enjeux matériels. Il interpelle le politique sous une forme innovante et a permis l’engagement de figures nouvelles dans la vie publique et l’émergence de mouvements nouveaux comme « Sens Commun » au sein de l’UMP. La Manif pour tous, ou les Pigeons, ont démontré que la défense des valeurs familiales ou de la libre entreprise est une préoccupation pour de nombreux citoyens.

Vous avez été un adversaire résolu du « mariage pour tous ». Souhaitez-vous revenir sur la loi Taubira ?

Je ne suis pas favorable au mariage entre personnes homosexuelles, car il conduit à la filiation, et donc à la PMA et à la GPA. C’est mécanique. Je suis en revanche partisan d’un contrat d’union civile pour les personnes de même sexe. Je ne me résigne pas à l’état actuel du droit et je préconise de supprimer la loi Taubira qui pose problème, tout en respectant les mariages déjà conclus. Je souhaite procéder de manière ouverte. D’abord par la consultation des militants de l’UMP, puis dans le cadre plus vaste d’un référendum sur la famille."

Le CUC aussi conduit mécaniquement au "mariage" et c'est bien le tort de l'UMP de n'avoir jamais abrogé le PACS.

Laisser un commentaire