Pour Emmanuel Macron, la France avant 1986 était une « vallée de larmes »

Adopté le par le Comité des ministres du Conseil de l'Europe, le drapeau européen est devenu, à partir du 1er janvier 1986, le symbole de toutes les institutions européennes, dont les Communautés européennes, puis de la Communauté européenne, à laquelle a succédé l'Union européenne.

 

Déjà que Macron ne reconnait l'existence ni de la culture française ni de l'art français, il montre là son ignorance et son mépris de l'Histoire de France en qualifiant la France de "vallée de larmes". En outre, depuis 1986 (ou 1955), aucun soldat français n'a jamais perdu la vie pour l'Union européenne, aucun d'entre eux n'a été déclaré "Mort pour l'Union européenne". Seule la mention "Mort pour la France" existe ! Et allez demander à un soldat français de mourir pour l'Union européenne….
Emmanuel Macron aurait tout intérêt à s'intéresser à l'Histoire de France et lire le discours prononcé par Lamartine le 25 février 1848 où il refusait de voir le drapeau rouge devenir le symbole de la France :

"Citoyens, vous pouvez faire violence au gouvernement, vous pouvez lui commander de changer le drapeau de la nation et le nom de la France. Si vous êtes assez mal inspirés et assez obstinés dans votre erreur pour lui imposer une République de parti et un pavillon de terreur, le gouvernement, je le sais, est aussi décidé que moi-même à mourir plutôt que de se déshonorer en vous obéissant. Quant à moi, jamais ma main ne signera ce décret. Je repousserai jusqu'à la mort ce drapeau de sang, et vous devez le répudier plus que moi, car le drapeau rouge que vous rapportez n’a jamais fait que le tour du Champ-de-Mars, traîné dans le sang du peuple en 91 et en 93, et le drapeau tricolore a fait le tour du monde, avec le nom, la gloire et la liberté de la patrie"

70781

Et le drapeau de l'Union européenne a-t-il fait autre chose que le tour des commissaires européens et des lobbyistes de Bruxelles ?

Laisser un commentaire