C’est arrivé un 21 avril…

« Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir… » (Maréchal Foch)

« Les peuples cessent de vivre quand ils cessent de se souvenir."» (Maréchal Foch)

Alors rappelons-nous :

  • le 21 avril 1073 : décès du pape Alexandre II.

Anselme de Lucques est élu pape le 30 septembre 1061 sous le nom d'Alexandre II à la mort de Nicolas II. L'impératrice Agnès, régente pour son jeune fils Henri IV, fait élire en l'absence de tout cardinal, un antipape, qui prend le nom d'Honorius II. Alexandre II condamne la simonie et le nicolaïsme. Il appuie Guillaume le Conquérant dans la conquête de l'Angleterre en lui fournissant un étendard consacré ainsi que des reliques sacrées. Il refuse d'autoriser le divorce de l'empereur Henri IV et le force à reprendre sa femme, Berthe de Saxe. En 1063, il soutient la Reconquista espagnole.

  • le 21 avril 1146 : concile de Chartres.

Cette assemblée est convoquée à l'occasion de la deuxième croisade. Pierre le Vénérable est invité à y assister par saint Bernard, mais il ne put s'y rendre. (cf. la chronique du 31 mars).

  • le 21 avril 1407 : convention entre l'anti pape Benoît XIII et le pape Grégoire XII.

L'objectif de cette convention est d'organiser une rencontre entre Benoît XIII, et Grégoire XII à Savone, en vue de régler le Grand schisme d'Occident. Mais la rencontre n'a finalement pas lieu.

  • le 21 avril 1643 : Louis-Dieudonné est baptisé à la Sainte-Chapelle de St-Germain-en-Laye.

Le Dauphin est âgé de 5 ans. Pour la cérémonie, la chapelle du château étant trop petite c'est la cour du vieux château qui est choisie. Charles Le Brun est chargé de faire de la cour un immense théâtre. 15 jours sont nécessaires pour monter des amphithéâtres pour le public et deux grandes tribunes avec un grand voile bleu parsemé de fleurs de lys qui recouvre l'intégralité de la cour. Le cardinal Jules Mazarin est le parrain, la princesse de Condé (Charlotte-Marguerite de Montmorency) est la marraine.

Peinture Joseph Christophe 

Baptême du Dauphin dans la cour intérieure décorée

du château de Saint-Germain-en-Laye

  • le 21 avril 1699: décès de Jean Racine, écrivain français.

Né le 22 décembre 1639 à La Ferté-Milon, Jean Racine est un célèbre poète, auteur de nombreuses tragédies classiques, membre de l'Académie française. Il est considéré, à l'égal de son aîné Pierre Corneille, comme l'un des deux plus grands dramaturges classiques français. Le succès de sa pièce "Andromaque" lui assure la célébrité. Il écrit aussi : "Britannicus", "Bérénice", "Mithridate", "Iphigénie en Aulide" et "Phèdre". Il est aussi l'auteur d'une comédie, peu connue : "Les Plaideurs".

 

  • le 21 avril 1918 : décès du Baron rouge, à 25 ans.

Manfred von Richtofen, l'as de l'aviation allemande, est abattu à Vaux-sur-Somme en Picardie. Surnommé « le baron rouge » parce qu'il porte le titre de Baron et que son avion, un Fokker DR.I triplan, est peint en rouge, Manfred von Richtofen compte alors 78 victoires en combat. C'est un canadien, le capitaine canadien Roy Brown, qui l'aurait abattu depuis le sol.

  • le 21 avril 1928 : Aristide Briand présente un projet de traité mettant la guerre hors-la-loi.

Sans commentaire ! Ce projet amène au pacte Briand-Kellogg et 11 ans plus tard à la deuxième guerre mondiale.

  • le 21 avril 1935 : à la demande des Anglais, le général Weygand est nommé administrateur de la Compagnie Universelle du Canal de Suez.
  • le 21 avril 1944 : le droit de vote est accordé aux femmes en France.

Enfin ! Quand on sait qu'au Moyen Age et sous la Monarchie elles en jouissaient déjà. Il suffit de relire Jean Sévillia dans Historiquement correct (éditions Perrin, p. 22).

"On doit considérer les droits essentiels dont bénéficie la femme au Moyen Age. Dans les assemblées urbaines ou les communes rurales, les femmes, lorsqu'elles sont chefs de famille, possèdent le droit de vote." Pour ceux que cela intéresse l'étude de Régine Pernoud, La femme au temps des cathédrales, (éditions Stock) montre combien la position des femmes en France, sous l'influence de l'Eglise catholique est bien plus enviable qu'après la Renaissance. Voir la chronique du 23 avril.

Par ailleurs, il faut rappeler que si ce droit leur est accordé si tardivement c'est parce que la gauche et les républicains anticléricaux de la III république refusaient de le leur accorder. Plusieurs élus catholiques voient ainsi leur proposition de loi rejetée par les républicains. Pour eux, les femmes sont sous l'emprise de l'autorité de l'Eglise catholique, alors que depuis la révolution les républicains veulent en éradiquer toute trace en France. Voir la chronique du 29 avril.

  • le 21 avril 1944 : les Miliciens attaquent le maquis du Vercors.
  • le 21 avril 1961 : Putsch des généraux à Alger.

4 généraux Challe, Zeller, Jouhaud et Salan prennent le pouvoir à Alger afin de s'opposer à la politique de la métropole où malgré la victoire militaire sur le terrain l'autorité politique a décidé de brader sans condition l'Algérie, les Français et les Algériens fidèles à la France. De Gaulle assiste à une présentation de "Britannicus" à la Comédie-Française où le rejoignent le préfet de police de Paris, Papon, et le directeur de la Sûreté nationale.

  • le 21 avril 1997 : Jacques Chirac annonce qu'il dissout l'Assemblée nationale.
  • le 21 avril 2002 : résultats du premier tour des présidentielles.

Jacques Chirac (20%) et Jean-Marie Le Pen (17%) vont se retrouver au second tour, à l'issue du 1er tour des présidentielles, contre Lionel Jospin (16%) et François Bayrou (7%).

Laisser un commentaire