C’est arrivé un 14 mai…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 14 mai 649 : décès du pape Théodore 1er.
  • le 14 mai 841 : incursions et pillages des Vikings.

Les Vikings commencent à faire de fréquentes incursions dans la vallée de la Seine ; ils ravagent une première fois Rouen. Ils pillent les abbayes de Saint-Ouen et Jumièges. L'abbaye de Fontenelle, Saint-Wandrille, est épargnée moyennant le versement de six livres d'argent.

  • le 14 mai 964 : décès de Jean XII, pape.

Octavien né vers 937 et mort le 14 mai 964, est le 130e pape de l'Église catholique romaine sous le nom de Jean XII.

  • le 14 mai 1027 : Henri Ier est sacré Roi en la Cathédrale de Reims.

Henri 1er, sacré du vivant de son père est Roi de France de 1031 à 1060. Voir les chroniques du 4 mai, 20 juillet et 14 août.

  • le 14 mai 1097 : début du siège de Nicée par les croisés lors de la Première croisade.

Le siège dure du 14 mai au 19 juin. C'est la première action militaire des croisés contre les musulmans et cette victoire permet un arrêt de la progression de l'Islam dans cette région. Pour les Croisés, la conquête de Nicée leur permet de continuer sur la route de Jérusalem, qu'ils atteignent deux ans plus tard. Ils fondent alors une série d'états chrétiens en Syrie, qui se perpétuent pendant près de deux siècles.

  • le 14 mai 1509 : victoire de Louis XII sur la République de Venise à Agnadel.

Cette bataille a lieu au cours de la Seconde Guerre. La ligue de Cambrai, constituée du pape Jules II, du Roi de France Louis XII, de l'empereur d'Allemagne Maximilien Ier et du roi d'Aragon Ferdinand, écrasent les armées de la république de Venise à Agnadel, le 14 mai 1509. Louis XII au centre de la bataille se lance contre d'Alviano avec ses gentilshommes et piétons. S'ensuit alors une mêlée dans laquelle on ne reconnaît ni ennemi ni ami. Mais le Roi de France a fait disposer son artillerie sous le couvert de broussailles. Héritée de Charles VIII et composée de serpentines, couleuvrines, bombardes et de fauconneaux, elle est la meilleure d'Europe.

La bataille fait 500 morts du côté français et près de 9 000 chez les Vénitiens. Suite à cet affrontement, le Roi de France prend possession de toute la Lombardie. Le pape, inquiet de l'influence française grandissante en Italie, trahit l'alliance qu'il a créée et s'allie à Venise contre les Français.

  • le 14 mai 1572 : élection du pape Grégoire XIII.

Ugo Bon Compagni est né à Bologne. Grégoire XIII lutte avec acharnement contre les protestants. Il consacre de grandes sommes d'argent à l'éducation et à la construction de collèges et entreprend de nombreux travaux publics, notamment le palais papal et le Collège romain qui prend alors le nom d'Université grégorienne tenue par les Jésuites. Il développe les séminaires. Il organise également de nombreuses missions. Il reste célèbre pour être l'auteur de la bulle pontificale la bulle Inter gravissimas, en 1582, rattrapant les dix jours de retard pris par rapport au Soleil et modifiant, pour l'avenir, les modalités des années bissextiles. Le nouveau calendrier prend son nom, le calendrier grégorien. Il meurt à Rome le 10 avril 1585.

  • le 14 mai 1596 : signature du traité de Greenwich entre France et Angleterre.

Dans le cadre de la guerre des Flandres, Henri IV et Elisabeth Ière d'Angleterre signent le traité de Greenwich contre l'Espagne.

  • le 14 mai 1610 : assassinat d'Henri IV par Ravaillac.

Ayant quitté le Palais du Louvre sans escorte, le carrosse royal s'engage rue de la Ferronnerie, dans le Faubourg Saint-Jacques, une ruelle étroite, où l'attend l'assassin, François Ravaillac. Celui-ci se jette sur le Roi et lui donne deux coups de couteau. Il sera écartelé place de Grève. Louis XIII, n'ayant que 9 ans, Marie de Médicis doit donc assurer la régence.

Voir les chroniques du 13 décembre sur la naissance du Roi et ses liens avec Notre Dame dès ce jour ; du 27 février sur le sacre à Chartres ; du 22 mars sur son entrée à Paris et sa visite à Notre Dame où Saint Michel Archange apparaît auprès du Roi aux yeux de tout le peuple français pendant toute la messe ; du 25 juillet sur son abjuration de l'hérésie protestante.

  • le 14 mai 1643 : mort de Louis XIII le Juste.

Anne d'Autriche, son épouse, devient régente, et fait appel au cardinal Mazarin, parrain du jeune Roi Louis XIV, âgé de cinq ans, pour l'éduquer. Louis XIII aidé du grand Cardinal de Richelieu a rabaissé l'orgueil des grands du Royaume, exilé sa mère la pro-espagnole Marie de Médicis, abattu le puissant Parti Protestant tout en confirmant la Liberté de Conscience par l'Édit de Grâce d'Alais (1628), gagné la Guerre de Mantoue, lancé la France dans la Guerre de Trente Ans et arraché l'Artois et le Roussillon à l'Espagne. Il meurt semble-t-il d'un mal aujourd'hui identifié comme la maladie de Crohn. Saint Vincent de Paul assistant le Roi lors de ses derniers instants dit :

«Je n'ai vu mourir personne plus chrétiennement ».*

« S'il n'est pas sur les autels, il n'en est pas moins celui qui a réaffirmé officiellement pour les temps modernes la vocation française, de fille aînée de l'Eglise […] et lui a de ce fait, et de façon irrévocable, donné, dans le concert des nations, la plus grave des responsabilité. »*

* Ceux qui croyaient au Ciel de Geneviève Esquier (Ed. de l'Escalade) page 264

Voir les chroniques du 10 février, du 27 septembre et du 17 octobre.

  • le 14 mai 1784 : Calonne, le ministre français des Finances, publie un décret faisant des ports de Bayonne, Marseille, Dunkerque et Lorient des ports francs pour le commerce franco-américain.

Cette décision est prise sur l'insistance de La Fayette.

  • le 14 mai 1790 : la Constituante décide que les biens nationaux seront vendus aux enchères par vastes portions.

Cela signifie que les moins fortunés seront empêchés de les acquérir. C'est parfaitement conforme au sens de l'égalité de la bourgeoise révolutionnaire de l'époque.

  • le 14 mai 1855 : Giovanni Pianori est exécuté pour sa tentative d'assassinat de Napoléon III.
  • le 14 mai 1871 : création du Territoire de Belfort.

Né officiellement en 1871 avec la signature du Traité de Francfort, qui met fin à la guerre franco-prussienne, le Territoire de Belfort devient un département français à part entière en 1922.

  • le 14 mai 1900 : ouverture des IIèmes Jeux Olympiques à Paris.

Ces "Championnats du monde amateurs", ont lieu dans le cadre de l'Exposition universelle de Paris.

  • le 14 mai 1905 : naissance de Jean Daniélou, cardinal français, jésuite et théologien.

Elu à l'Académie française en novembre 1972, il dénonce la même année, avec force la crise des ordres religieux, qu'il attribue à trois facteurs :

  • la tendance à vouloir se fondre dans la vie séculière ;
  • l'abandon des constitutions et des règles des fondateurs au profit de la spontanéité et l'improvisation, au nom d'une liberté mal comprise;
  • la mise en cause de la permanence des fondements des ordres religieux.

Son appel à revenir à ce qu'il considère comme les véritables orientations du concile Vatican II est perçu comme une attaque contre la politique du supérieur général des jésuites Pedro Arrupe, qui préside alors en outre l'Union des supérieurs généraux d'ordres religieux.

  • le 14 mai 1955 : le pacte de Varsovie.

L'Albanie, la Bulgarie, la Hongrie, la Pologne, la RDA, la Roumanie, l'URSS et la Tchécoslovaquie signent un pacte militaire à Varsovie. Ce pacte d'amitié et d'assistance mutuelle est conçu comme une riposte à l'intégration de la RFA, réarmée, aux forces de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) créée en 1949 par les Occidentaux.

Laisser un commentaire