Archives de catégorie : SalonBeige

Fouchécourt (88) : tombes chrétiennes profanées au cimetière

Lu dans la presse locale, silence dans les medias aux ordres : 

"Depuis ce week-end, la cinquantaine d’habitants de la commune de Fouchécourt vit dans l’incompréhension et la colère. Dans la nuit de vendredi à samedi, des individus ont pénétré dans le cimetière du village et ont profané sept tombes. Ces faits on ne peut plus sinistres ont été constatés par Jeannette Munier, l’épouse du maire, dès le samedi matin, alors qu’elle s’était rendue aux abords du site de recueillement pour entretenir un parterre de fleurs.

C’est là qu’elle a découvert avec effroi l’ampleur des dégâts. Des pierres tombales de plus de 200 kilos avaient visiblement été déplacées au pied de biche avec plus ou moins de succès. La porte d’une chapelle a carrément été décrochée et des dalles ont été soulevées pour tenter d’accéder aux cercueils. D’ailleurs, l’un de ceux-ci a carrément été ouvert… En l’occurrence, celui du frère de Jacques Munier, le maire du village. « Comment peut-on en arriver à des choses pareilles ? On se demande ce qu’ils cherchaient », déclare l’édile de ce village très tranquille, situé à proximité de Monthureux-sur-Saône. « Cet acte est même plus que bestial car même les bêtes ne font pas ça », ajoute Jeannette Munier, toujours dans l’incompréhension après ces faits.

Bruno, le fils, est révolté et il le fait savoir dans un langage très explicite : « Alors qu’ils sont tranquilles et qu’ils se reposent désormais, il faut qu’on vienne les emmerder… » (suite).

Lire la suite de l'article

Rennes-le-Château (11) : une femme voilée s’en prend au bénitier et à l’autel

Cette église à une histoire liée à l'énigme de l'abbé Saunière, ce qui explique la spécificité du bénitier : 

"Dimanche matin, vêtue d’une longue cape blanche et d’un masque vénitien, une jeune femme a frappé à coups de hache le célèbre bénitier de l’église de Rennes-le-Château, dans l’Aude, qui représente le diable.

Un peu avant midi, elle s’est introduite dans le lieu de culte et elle a décapité cette statue d’Asmodée, lui coupant le bras, et donnant des coups au bas-relief de l’autel. Elle aurait aussi déposé un coran et indiqué au maire du village proche de Limoux qu’il s’agissait d’un jour d’élection en France, alors qu’en Syrie « l’Occident bombarde et tue des enfants » et aurait dit aux personnes présentes, «vous êtes tous des mécréants».

Lire la suite de l'article

Fresnes-sur-Apance (52) : tombes profanées et cercueils ouverts

Dans la presse locale

"Dans le village haut-marnais de Fresne-sur-Apance, situé à une dizaine de kilomètres de Fouchécourt, des faits similaires ont été constatés : près d’une dizaine de tombes ont été profanées au cours de la même nuit et un cercueil a été ouvert".

Lire la suite de l'article

Irak : Des sangliers dans la résistance contre DAESH

Wild-boar-representational-photo
Nous connaissions les chiens soldats de la Première et Seconde Guerre Mondiale, les dauphins espions soviétiques de la Mer Noire, élevés à Balaclava en Crimée, les rats démineurs qui seraient peut-être encore en opération à Palmyre, c’est maintenant une nouvelle brigade de sangliers anti-terroristes qui a vu le jour…

L’article de RT qui reprend un papier en anglais de Iraqi News, explique que les animaux seraient venus à bout de 3 djihadistes de DAESH le 23 avril, près de Kirkouk en Irak (ici le lien).

Pour un islamiste radical être tué par un cochon sauvage est assurément la plus grande punition sur cette terre.

Les sangliers ont-ils été dressés à cet effet ou bien est ce une agression volontaire de la part d’animaux défendant eux aussi leur territoire? La question reste ouverte…

Assurément, cet épisode de la guerre Irakienne va soulever un regain d’espoir dans nos campagnes!

Image à la une : sanglier sauvage (photo de l’article d’Iraqi News)

Lire la suite de l'article

LR : l’indispensable suicide

De François Billot de Lochner, président de la Fondation de Service politique, de Liberté politique et de France Audace :

Capture d’écran 2017-04-25 à 19.40.17"Les Républicains sont devenus une formidable machine à perdre. La victoire de Macron en est une preuve supplémentaire. La victoire de la « droite » fut une évidence de l’été 2012 à janvier 2017 : en trois petits mois, tout a basculé, et que triomphe Macron !

Si Pierre a renié trois fois le Christ en attendant plusieurs heures angoissantes pour lui, Les Républicains n’ont pas eu la délicatesse d’attendre : ils ont trahi leurs électeurs dans les minutes qui ont suivi 20 heures, dimanche soir. Une trahison massive, implacable, définitive, quasi-unanime : oui, il faut voter pour le pire des candidats, le futur Grand Maître de la déconstruction définitive de la France.

La France résistante de l’année 2013 est emportée par cette chute dramatique. Son candidat fétiche ne voulait pas abroger la loi Taubira sur laquelle s’était fondée cette résistance, mais était considéré comme l’homme de la situation, puisqu’il ne voulait ni de la PMA, ni de la GPA. Ce candidat fétiche se rallie pourtant à celui qui, en plus de sa passion pour le « mariage homosexuel » », va immédiatement mettre en œuvre toutes possibilités de PMA et GPA. Les dirigeants de la France résistante de 2013 se seront transformés en courroie de transmission de la mise en œuvre de ce drame. Nous l’avions prévu, dit et écrit depuis trois ans : nous y sommes. Merci aux dits « chefs résistants » de 2013, qui ne devaient « rien lâcher », et sont

Lire la suite de l'article

Comment quelques médias dominants ont fait passer le fils préféré de Hollande pour le champion du renouvellement ?

Cela est suffisamment rare pour être souligné. Daniel Schneidermann a écrit une tribune critique sur le traitement médiatique de Macron par les médias…dans Libération. En voici quelques extraits croustillants :

"«Priorité au direct», coupa tout d’un coup Léa Salamé. Et l’image de France 2 bascula vers une porte, gardée par un musclé à oreillette. Une, deux, trois secondes, on resta en tête à tête avec cette porte et le musclé qui gardait cette porte. Et puis, Salamé nous expliqua : c’était la porte du QG d’Emmanuel Macron, par où allait sortir le vainqueur du premier tour, pour se rendre devant ses militants, quelques centaines de mètres plus loin. Et on put traduire «priorité au direct», en langage de la télé d’Etat, ça voulait dire «priorité au vainqueur». Finie la stricte égalité entre tous les candidats, et toutes ces sornettes de campagne. Comme les tournesols, France 2 enfin délivrée se tournait vers son soleil à elle : le pouvoir.

S’il reste quelques citoyens qui n’ont pas compris comment les médias ont imposé Macron comme une évidence, alors qu’ils se précipitent sur le replay de la soirée électorale de France 2. Toute la mécanique s’y dévoile. Evidemment, il y a la collection complète des couvertures de l’Obs, les éditos à répétition des snipers de Challenges, les opportunes pétitions d’économistes. Tout ceci constitue un bloc de propagande visible. Mais le plus efficace, sans doute fut-ce la propagande invisible.

Les réactions politiques du tout-venant expédiées après l’annonce des résultats, sonnèrent donc sur France 2 l’heure du

Lire la suite de l'article

Cette droite molle, sans convictions, est à l’origine de cet échec

Benjamin Leduc, candidat PCD pour les Français d’Europe du Nord pour les élections législatives, appelle à faire barrage à Emmanuel Macron :

"Dimanche, j’ai timidement voté pour François Fillon, en restant dans la ligne de Jean-Frédéric Poisson, qui a toujours dit qu’il n’est pas entré en politique pour faire gagner les socialistes ou le Front national. Tout comme lui, j’ai des incompatibilités de fond avec la ligne de Marine Le Pen. Cependant, après avoir passé ces dernières années à combattre la politique de François Hollande, laisser le pays entre les mains de son poulain me semble impossible. Je suis entré en politique pour défendre certaines valeurs que Marine Le Pen ne partage pas, mais qu’Emmanuel Macron attaque frontalement.

Quand les ténors de la droite appellent à un front républicain, je leur réponds : « Longue vie au duc d’Anjou ! » Plus sérieusement, quand François Baroin dit haut et fort que les députés LR ne resteront pas dans l’opposition pendant les cinq ans à venir, et que cette annonce ouvre la voie à une collaboration entre Les Républicains et En Marche !, je vois que cette droite molle, sans convictions, est à l’origine de cet échec, et je ne peux me résoudre à suivre ce mouvement.

Face à cet endoctrinement médiatique, j’appelle à faire front contre Emmanuel Macron, et tout le système qu’il représente, contre ce système qui confisque l’opinion et la démocratie. Je lance donc, par cet appel, un front démocratique, pour faire barrage à Emmanuel Macron, en espérant que les prochaines élections législatives nous libéreront de

Lire la suite de l'article

Emmanuel Macron : « ma priorité sera la lutte implacable contre les anti-LGBTI dans toutes leurs dimensions »

Lu sur Boomerang, le site de campagne de La Manif Pour Tous :

Unknown-17"Un « mondialiste », Emmanuel Macron, une « patriote », Marine Le Pen. Qu’en est-il de leur vision du monde et de la société, quelles mesures proposent-ils aux Français, quelles positions ont-ils sur les questions famille et société ? Regardons. […]

A propos des sujets sociétaux, Emmanuel Macron ne parle à aucun moment de la famille dans son programme. En revanche, il a fait allégeance la semaine dernière à la LGBTI dans un courrier rendu public : « Je mènerai une lutte intraitable contre la haine envers les LGBTI […] Je souhaite faire avancer encore l’égalité des droits […] Je suis favorable à une loi qui ouvrira la PMA aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires […] Afin de ne pas réitérer les erreurs du passé le calendrier de cette réforme sera soigneusement préparé. Ainsi, j’attendrai que le Comité consultatif national d’éthique ait rendu son avis, prévu pour la fin du printemps, pour construire un consensus le plus large possible. Cette question importante mérite un débat serein, préservé des insultes et des attaques qui blessent les couples de même sexe et leur famille […] Je m’engage à ce que les enfants issus de la GPA nés à l’étranger voient leur filiation reconnue à l’état-civil français […] Vous l’avez compris, ma priorité sera la lutte implacable contre les anti-LGBTI dans toutes leurs dimensions […] Car sur ces sujets qui touchent à des projets de vie, à

Lire la suite de l'article

Macron prépare la grande coalition à l’allemande dont Bayrou, Juppé et Valls ont rêvé

Extrait très pertinent :

"Marine le Pen se convertit à l'économisme alors même que les électeurs, les siens, ceux de Fillon et même une partie de ceux de Mélenchon veulent qu'elle leur parle de l'identité de la France. Elle fera du combat avec Macron un référendum sur l'Europe alors même que c'est là que Macron l'attend comme un piège qu'elle se tend à elle-même."

Lire la suite de l'article