Archives quotidiennes :

Législatives : Le Salon Beige référence déjà 4000 candidats

Capture d’écran 2017-05-19 à 20.18.41Le site http://legislative.lesalonbeige.fr/ compte déjà 4000 candidats – et doit donc être l'un des plus complets sur le sujet.

N'hésitez pas à noter vos candidats, à nous signaler ceux que nous aurions oubliés, à corriger nos erreurs et à partager autour de vous.

Lire la suite de l'article

Solère contraint par les élus à la démission de la présidence du groupe LR au conseil régional

A droite la recomposition se confirmerait :

Règlement de comptes chez les Républicains d'Île-de-France. Thierry Solère démissionne, sous la pression des membres du groupe LR qu'il présidait au Conseil régional. Ces derniers lui ont adressé une lettre dans laquelle ils lui reprochent son manque d'investissement. "Il apparaît que les responsabilités extérieures (présidence du comité d’organisation de la Primaire de la Droite et du Centre, porte-parolat de notre candidat aux Présidentielles) que tu as eues à exercer au cours de ton mandat de président ne t’ont pas permis de consacrer tout le temps nécessaire à l’exercice de ta fonction à la tête du groupe Les Républicains à la Région", ont-il adressé à Thierry Solère.

En coulisses, le motif n'est pas le même et Thierry Solère se voit reprocher un double jeu : il compte parmi les 24 personnalités Les Républicains qui ont rédigé de concert, lundi 15 mai, un communiqué de presse appelant la droite et le centre à "être à la hauteur de la situation de notre pays et de l'attente des Français" et à "répondre à la main tendue par le président de la République."

Mais ce n'est pas aussi simple. Alors que NKM a signé le même communiqué, LR a engagé une procédure contre Jean-Pierre Lecoq, candidat dissident face à NKM. Le maire LR du 6e arrondissement de la capitale expliquait :

"À l’allure où va la campagne des législatives, qui s’annonce aussi folle que celle de la présidentielle, rien ne dit que je ne vais pas, au final, finir par récupérer l’étiquette

Lire la suite de l'article

Le divorce à droite épouse la fracture de la dénaturation du mariage

Selon Yves Thréard :

"Qu’il s’appelle Le Maire ou Kosciusko-Morizet, Riester ou Solère, les Républicains prêts à travailler aujourd’hui avec Emmanuel Macron étaient précisément ceux qui, en 2013, n’étaient pas hostiles au mariage pour tous. Edouard Philippe, le nouveau premier ministre, en tête. Et qui retrouve-t-on en face, chez ceux qui ont la dent la plus dure contre Macron ? Ceux qui s’étaient opposés au mariage gay, par opportunisme ou par conviction. Wauquiez, Accoyer, Copé, Ciotti et évidemment Retailleau, très proche, lui, du mouvement Sens commun. La fracture entre ces deux droites s’est creusée à cette époque. Elle a largement animé la primaire, entre ceux avec Fillon qui voulaient revenir sur le mariage pour tous et les autres. Aujourd’hui, elle débouche sur un quasi divorce à la faveur de la recomposition du paysage politique provoquée par Macron, et c’est logique.

Pourquoi n’est-ce pas surprenant ?

Parce que les uns sont libéraux, les autres, conservateurs. Ce sont les libéraux qui rejoignent Macron. Ils font des sujets économiques leur priorité, sont de plain-pied dans la révolution numérique et militent pour une Europe plus intégrée. Sans être libertaires sur les sujets de société, ce sont les enfants de 1968, ils sont jeunes et entendent vivre avec leur temps.

En face, les conservateurs mettent la défense des valeurs et de l’identité française au même niveau, voire plus haut, que les défis économiques à relever. Cette sensibilité est moins urbaine, moins mondialiste, plus ancrée dans les traditions. Elle adhère aux théories droitières de Patrick

Lire la suite de l'article

Le fondateur du Collectif contre l’islamophobie en France se présente dans la 8e circonscription du Val d’Oise

Unknown-47Samy Debah, fondateur en 2004 du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), se présente contre l’un des barons socialistes de l’Ile-de-France, François Pupponi, député-maire de Sarcelles. En indépendant.

Le CCIF est spécialisé dans les atteintes à la liberté d'expression : il passe son temps à poursuivre les courageux qui osent dire la vérité sur l'islam. Mais cela ne fonctionne pas encore à plein régime. Ivan Rioufol vient de sortir victorieux d'une longue procédure :

Lire la suite de l'article

Najat Vallaud-Belkacem : « Totalement incompétente […] La pire ministre de toute l’histoire de la République »

C'est ce que pense Luc Ferry

Lire la suite de l'article

La nomination de Gérard Collomb à l’Intérieur réjouit les islamistes

Pour poursuivre avec la complaisance du nouveau gouvernement à l'égard des islamistes, Joachim Véliocas montre pourquoi la nomination de Gérard Collomb à l’Intérieur a de quoi réjouir les islamistes :

626012394"D’une part, il s’est prononcé contre la loi interdisant les niqab et burka dans les rues françaises. D’autre part, il soutient le nouvel Institut français de civilisation musulmane (IFCM) en ayant fait voter une subvention d’un million d’euros par la ville, et un autre million par la métropole qu’il dirige aussi. L’Arabie saoudite et l’Algérie ont complété le financement. L’IFCM a pour objet de diffuser la culture musulmane et de donner des cours d’arabe dans les classes qu’il héberge. L’institut est toujours en chantier mais a déjà commencé son activité.

Collomb, le jour du vote de la subvention, se justifiait en mettant en avant la dimension identitaire du projet : « Il faut redonner une fierté aux jeunes sans identité, leur dignité originelle. » Ces jeunes seraient-ils à ce point incapables d’être fiers d’être français qu’ils doivent être maintenus ad vitam aeternam dans une identité arabo-musulmane ?

Le président de l’IFCM est Kamel Kabtane, recteur de la Grande Mosquée de Lyon, qui invite dans ses séminaires des Frères musulmans bien connus comme Youssef Ibram et Omar Abd Al Kafi (séminaire de juin 2014, sous la double égide IFCM et GML), ou encore Zakaria Seddiki de l’UOIF. Le sulfureux imam Abdelkader Bouziane, expulsé en Algérie pour ses propos sur la lapidation, donnait des conférences dans la mosquée de Kabtane, nous signale le chercheur Samir Amghar dans

Lire la suite de l'article

Le Havre, dont Édouard Philippe est le maire, devrait accueillir la première école confessionnelle musulmane de Normandie

Lu dans Valeurs Actuelles :

4199 IMAM Aami Hassen"À la recherche d’un terrain où construire l’établissement, la communauté musulmane du département a multiplié les contacts avec les élus du Havre, pour finalement obtenir de s’installer en lieu et place du presbytère de l’église Saint-Jean-Baptiste, rue Théophile-Gautier. La croix ornant l’édifice a d’ores et déjà été retirée et les travaux viennent tout juste de démarrer.

Pour les financer, l’association en charge du projet peut compter sur l’appel aux dons des fidèles lancé par Aami Hassen (photo). Cet imam, dont la mosquée, à Aubervilliers, est connue pour être fréquentée par des groupes salafistes, a également créé la controverse pour ses positions à l’égard des mariages forcés. Menacé d’expulsion en 2013 par Manuel Valls pour avoir tenu des propos homophobes, il prêche toujours à Aubervilliers. Soutenu par la Mairie du Havre, son projet éducatif est d’offrir « le meilleur bagage, à travers une éducation complète alliant les apprentissages définis par le socle commun de compétences à ceux de l’islam »."

Qu'en dit Edouard Philippe, notre nouveau Premier ministre ?

Lire la suite de l'article

Le mari de la nouvelle ministre de la Santé dirige l’Inserm

C'était bien la peine de prendre 24h pour vérifier les éventuels conflits d'intérêt :

"La nomination du tout premier gouvernement Philippe devait avoir lieu mardi 16 mai. Ce fut finalement fait le lendemain. Le nouveau président de la République voulait donner plus de temps à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique afin de vérifier les déclarations fiscales des futurs ministres et anticiper tout conflit d’intérêt. Raté. Comme le souligne Le Monde, Agnès Buzyn, nouvelle ministre de la Santé [favorable à l'euthanasie], est mariée à Yves Lévy, directeur de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Or, le ministère de la Santé exerce une cotutelle sur cet organisme public. […]"

L'Institut national de la santé et de la recherche médicale (ou Inserm) est un établissement public à caractère scientifique et technologique français spécialisé dans la recherche médicale, placé sous la double tutelle du Ministère de la recherche et du Ministère de la santé.

Lire la suite de l'article

Chartres : Le Chapitre Saint Gilles, un nouveau chapitre familial pour les handicapés

Saint-gilles_sLe Pèlerinage de Chartres accueille cette année un nouveau chapitre, le Chapitre Saint Gilles, dédié aux personnes handicapées mentales. L’objectif est de proposer une structure aux jeunes handicapées adapté avec un itinéraire, une logistique, et une spiritualité légèrement différente.

Les jeunes souhaitant marcher au sein du chapitre St Gilles seront accompagnés d’un membre de leur famille, leur « Berger » qui pourront les accompagner tout au long de la marche vers Chartres.

Intégré aux Chapitres Familles de la région Centre, voici l’itinéraire du chapitre pour les trois jours de marche :

  • Rdv Samedi 10h30 à Igny, prairie d’Amblainvilliers
  • Samedi après-midi : marche de 10km sans pause
  • Nuit sous la tente
  • Dimanche matin : marche de 18km entrecoupée de 2 pauses de 10 min chacune
  • Messe et pause déjeuner : 2h
  • Dimanche après-midi : marche de 6km sans pause
  • Nuit sous la tente
  • Lundi matin : marche de 4km, 1 pause de 10 min
  • Pause déjeuner 40 min
  • Lundi après-midi : marche de 8km sans pause

Une voiture balai sera dédiée au chapitre, disponible uniquement pour les pèlerins de Saint Gilles, dans les cas où ils souhaiteraient s’arrêter.

Concernant la spiritualité, les méditations reliées au thème de cette année seront adaptées aux handicapés mentaux. 

Le chapitre est limité cette année à une dizaine de couples « berger-brebis » et il reste encore quelques places.

Renseignements.

Lire la suite de l'article