Archives quotidiennes :

Benoît Hamon mis en examen

Benoît Hamon a été mis en examen pour le délit d’injure publique envers un particulier, en la personne de Nicolas Miguet, journaliste et homme politique originaire de Verneuil-sur-Avre, à cause de ce tweet daté du 29 novembre 2015 : « l’escroc Miguet roule pour Pécresse. Votez #AvecBarto ».

Nicolas Miguet s’est constitué partie civile et une information judiciaire a été ouverte. Benoît Hamon a a été mis en examen le 7 décembre 2016. « Au terme de l’information, il convient de requérir le renvoi de la personne mise en examen, qui reconnaît être l’auteur des propos incriminés, devant le tribunal correctionnel », écrit le Procureur de la République dans ses réquisitions datées du 21 décembre 2016 et envoyées le 3 janvier 2017.

Lire la suite de l'article

« Une bonne fois pour toutes », Alain Juppé renonce

Il l'a annoncé ce matin :

J«Je ne suis pas en mesure, aujourd'hui, de réaliser le nécessaire rassemblement autour d'un projet fédérateur et c'est pourquoi je confirme, une bonne fois pour toutes, que je ne serai pas candidat à la présidence de la République». «C'est ce que je dirai à Nicolas Sarkozy et à François Fillon s'ils souhaitent me rencontrer».

«Aujourd'hui encore, j'ai reçu de très nombreux appels me demandant de prendre la relève (…) Je mesure la déception que provoquera cette décision chez beaucoup, et les reproches, que, paradoxalement, elle me vaudra».

«A mes yeux, la condition sinequanone du succès c'est évidemment le rassemblement le plus large possible de la droite et du centre. Aujourd'hui ce rassemblement est devenu plus difficile. Une partie du centre, que certains d'entre nous ont rudement stigmatisé, nous a quittés. Comme l'a montré la manifestation d'hier au Trocadéro, le noyau des sympathisants et militants LR s'est radicalisé. François Fillon n'a cessé de réaffirmer sa détermination et hier soir encore son obstination».

«Les Français veulent un profond renouvellement de leurs dirigeants politiques et à l'évidence, je n'incarne pas ce renouvellement». «Les récentes péripéties ont encore accru l'exigence d'exemplarité des Français vis-à-vis de leurs femmes et hommes politiques. Ici encore, je ne peux répondre pleinement à cette exigence même si, la justice qui m'a condamné, m'a exonéré de tout enrichissement personnel». «Je ne veux pas livrer mon honneur et la paix de ma famille en pâture, aux démolisseurs de réputation». «Pour moi, il est

Lire la suite de l'article

Islam et franc-maçonnerie : l’utopie déconnectée du réel

Il est franc-maçon et veut coire que l'islam est compatible non seulement avec la franc-maçonnerie, mais également avec la société belge (l'auteur est belge). Mais, faites donc lire cette belle phrase sur laquelle s'appuie son raisonnement, aux musulmans eux-mêmes et aux victimes de Syrie et d'ailleurs : 

"Je comprends les craintes de la population mais quand on creuse, on voit que l’Islam n’est pas une religion de soumission mais de paix".

Lire la suite de l'article

Marine Le Pen : « Il y a les mondialistes honteux à la Fillon et les mondialistes décomplexés à la Macron »

Extrait d'un long entretien de Marine Le Pen dans Présent :

"Mieux vaut tard que jamais, Philippe de Villiers a fait des déclarations élogieuses à votre sujet. Est-ce un bon signal pour vous de la part de cette droite catholique dont une partie semblait très tentée par le vote Fillon ?

C’est une bonne nouvelle surtout de voir qu’aujourd’hui les patriotes se rassemblent. C’est ce que nous avons toujours cherché à faire, le grand rassemblement des patriotes contre les mondialistes. Aujourd’hui les mondialistes sont plusieurs sur la ligne de départ. Il y a les mondialistes honteux à la Fillon et les mondialistes décomplexés à la Macron. Mais incontestablement on voit bien que dans cette élection, mon projet et celui des autres se percutent. Ils sont radicalement différents sur à peu près l’intégralité des sujets. Il y a ce vrai clivage qui se met enfin en place qui n’est plus un clivage gauche-droite puisqu’autour de ma candidature des gens viennent de la droite et de la gauche, et qu’autour de la candidature de Macron, viennent des élus de droite et de gauche, qui se scindent aujourd’hui entre patriotes et mondialistes. J’ai toujours dit que je considérais que sur la rive des patriotes, il y avait toute une série de gens qui ont plus ou moins de difficultés à l’exprimer ainsi, mais il y a évidemment Villiers, Guaino, Dupont-Aignan et même Chevènement. Et sûrement d’autres. Est-ce qu’ils participeront à la bataille décisive électorale, je ne sais pas. Mais profondément, ils ne sont pas

Lire la suite de l'article

Le danger sanitaire du halal

Allocution du docteur Alain de Peretti lors de la journée Désislamiser l'Europe à Béziers, pointant les manquements des autorités françaises face aux abattoirs éphémères mobiles lors des fêtes musulmanes, qui ne respectent aucune des règles élémentaires d'hygiène. Le président de Vigilance Halal revient aussi sur l'épizootie de fièvre catarrhale ovine en France introduite l'été 2015 à la faveur de l'importation de moutons et béliers d'origine turque et des pays de l'est, identifiée par les scientifiques, ayant contaminé 500 élevages en France.

Lire la suite de l'article

Terres de mission : le carême et la confession

Eglise universelle

En ce premier dimanche de carême monsieur l’abbé Garnier, de la Fraternité Saint Pierre, vice-chapelain de la chapelle de l’Immaculée Conception à Versailles nous invite à faire un bon carême. Il nous rappelle les origines bibliques de cette pratique de quarante jours de jeûne ainsi que sa signification spirituelle. Il met en évidence les trois facettes de cet appel à la pénitence : prière, jeûne, aumône. 

Eglise en France

Il y a quarante années, le 27 février 1977, l’église Saint-Nicolas du Chardonnet, dans le Vème arrondissement de Paris, entrait dans l’histoire. En effet, ce jour là, l’antique lieu de culte était occupé par des fidèles conduits par Mgr Ducaud-Bourget qui rendait ainsi à la Tradition catholique un lieu de culte voué à la célébration de la liturgie romaine traditionnelle alors que cette forme liturgique était, alors, partout, dans l’Eglise, interdite et pourchassée. Monsieur l’abbé de La Rocque, prêtre de la Fraternité Saint Pie X et actuel “curé” de l’église Saint Nicolas revient sur cette histoire mouvementée et nous décrit l’activité de ce qui est certainement une des paroisses les plus dynamiques de Paris.

Eglise en Marche

Jeune mère de famille, Ingrid d’Ussel a composé un précieux ouvrage au titre très explicite : S’il-te-plaît, Maman, emmène-moi me confesser. Préfacé par le cardinal Sarah ce travail constituera une aide précieuse pour les mamans qui souhaitent accompagner leurs enfants à la rencontre du pardon de Dieu.

Lire la suite de l'article

«Le Bus de la haine »

Autobushazteoir

« Les garçons ont un pénis et les filles une vulve. Ne vous laissez pas tromper ! » « Si vous naissez homme, vous êtes homme. Si vous naissez femme, vous le resterez. » « Ne permettez pas que vos enfants soient manipulés à l’école ! ».

Voilà ce qu’on pouvait lire dans les rues de Madrid, sur un bus mis en circulation par l’organisation HazteOir (Faites-vous entendre).

Une enquête, menée par le journal gaucho-bobo El País nous apprend que 84,20 % de ses lecteurs ont répondu « Non » à la question « Croyez-vous qu’il faille interdire la campagne transphobique lancée par l’association HazteOir ? »… Répondant aux demandes exprimées aussi bien par le procureur (aux ordres du gouvernement du Partido Popular) que par les partis dits d’opposition – des « socialistes » du PSOE aux « populistes de gauche » de Podemos –, un juge vient d’interdire la circulation du « Bus de la haine ».

Or, les « transphobiques haineux » sont têtus comme des mules et roués comme des renards : ils viennent de contourner l’interdiction en ajoutant un point d’interrogation à leurs propos, qui s’affichent désormais comme suit : « Les garçons ont-ils un pénis ? Les filles ont-elles une vulve ? »

Lire la suite de l'article

Elections : Bernard Antony considère Marine Le Pen comme le moindre mal

Communiqué de Bernard Antony :

"La vie de chacun est souvent remplie d’occurrences où s’impose le choix d’un « moindre mal ».

Ainsi jadis, pour éviter à la dernière seconde un camion fou qui allait nous écraser, ai-je, par un réflexe salvateur, mis ma voiture dans le fossé. Non sans dégâts. C’était le choix de ce qu’en langage commun on appelle en effet le « moindre mal ».

Cela arrive fréquemment en politique, et quelquefois douloureusement. Ainsi notre grand ami, Jean-Baptiste Biaggi, grand héros de la guerre de 1940 et de la résistance, disait-il : « Il y a des moments de l’histoire où le plus difficile n’est pas de faire son devoir mais de savoir où est son devoir ».

Il évoquait là les dilemnes terribles qui avaient assailli bien des patriotes en 1940 dont beaucoup optèrent pour ce qu’ils ne jugèrent pas toujours comme la voie la meilleure mais, tout au moins, la moins mauvaise.

Le choix du moindre mal en politique nécessite évidemment au préalable de savoir où est le plus grand mal, où est le pire pour notre pays, pour nos valeurs, pour les nôtres.

Ce que j’ai développé dans mon livre « Réflexions sur le monde actuel » m’amène à considérer deux très grandes menaces.

Le premier « pire ».

La plus facilement et immédiatement discernable est la menace de l’islam, théocratie totalitaire et même en quelque sorte quintessence du totalitarisme, tant, dès la création du concept de l’oumma par Mahomet, l’islam a réalisé une société où tous les domaines de la vie s’enchevêtrent.

Lire la suite de l'article

Pour une journée de la femme respectueuse de la femme

La journée internationale de la femme, mercredi 8 mars, sera comme chaque année l’occasion d’entendre les féministes analyser à leur manière la situation de la femme sous l’angle unique de la comparaison avec l’homme, ces féministes souhaitant faire de la femme « un homme comme les autres ».

0Déni de la différence et de la complémentarité homme-femme, oubli de la féminité, mépris de la maternité : nous ne voulons plus de ce discours anti-femme, ringard et contre-productif !

Pour accélérer la fin de la suprématie du discours féministe pro-gender, pour faire le point de la situation et des moyens d’agir, La Manif Pour Tous invite les militants à participer en nombre à ses « Bistros de campagne » prévus partout en France, en fin de journée, dans une atmosphère conviviale, pour une durée d’1h30 max :

Lire la suite de l'article

L’endométriose atteint une femme sur 10

Lu sur Délit d'images :

"C’est une maladie chronique qui ravage la vie de beaucoup de jeunes femmes car, au-delà des douleurs physiques et invalidantes, de la fatigue engendrée, c’est la première des causes d’infertilité féminine. 20 à 50 % des patientes  consultant pour  infertilité souffre d’endométriose et 30 à 40 % d’entre elles ont  un problème d’infertilité. […]"

Lire la suite de l'article

Qui « fait le lit de l’extrême-droite » si ce n’est la droite molle ?

Nicolas Sarkozy a le sens des priorités : pour lui non plus, l'ennemi ce n'est pas la gauche, semble-t-il, mais "l'extrême-droite". S'il cherche un responsable à la montée de Marine Le Pen, il peut examiner son quinquennat…

Lire la suite de l'article