Archives quotidiennes :

Cette campagne électorale commence à nous plaire

Unknown-26Après la perte d'influence de Florian Philippot au FN au profit du courant de droite avec Marion Maréchal Le Pen, c'est au tour des plus à gauche soutiens de François Fillon de quitter le navire.

L'européiste pro-loi Taubira Bruno Le Maire, le LGBT Franck Riester, député-maire LR de Coulommiers, l'UDI (dont une partie des membres a déjà rallié Emmanuel Macron), Yves Jégo, les juppéistes Béchu, Keller, Benoist Apparu, mais encore Georges Fenech (hostile à la liberté scolaire) ou l'européiste Pierre Lellouche (liste complète ?) se sont désolidarisés de François Fillon.

Ne restera-t-il bientôt plus que des personnalités de droite autour de François Fillon ? Dans Valeurs Actuelles, 380 jeunes LR critiquent les lâches :

"Ce sont souvent les mêmes qui, avant cette affaire, émettaient des doutes sur le projet de François Fillon et lui demandaient d’infléchir ses positions, de revoir sa copie. […] Nous nous interrogeons sur ces élus qui peuplent les instances dirigeantes de notre parti politique et qui, à moins de 60 jours d'une élection présidentielle si décisive pour notre génération ne sont pas capables de mettre la France et son avenir au-dessus des guerres picrocholines qu'ils mènent pour satisfaire leurs égos démesurés.

Cette campagne commence à nous plaire : un deuxième tour avec François Fillon entouré uniquement de Sens commun et du PCD, tous les juppéistes et autres UDI l'ayant courageusement lâché, face à une Marine Le Pen, défendant la ligne Marion… Là, au moins, la victoire idéologique de la droite serait claire et

Lire la suite de l'article

Il a évoqué le Coran en classe, il est suspendu

Ah non, il s'agit de la Bible :

"Un instituteur de Malicornay, dans l'Indre, a été suspendu par l'inspection académique pour avoir abordé avec ses élèves des passages de la Bible.

L’instituteur a été dénoncé par une lettre anonyme. Une inspection a été diligentée, qui a conduit à la suspension sans préavis de l’instituteur.

Le maire d’une commune voisine, président du regroupement pédagogique intercommunal (RPI), juge la sanction disproportionnée, car l'enseignant est très apprécié de la quasi-totalité de ses élèves et de leurs parents. Il déplore également que ni lui ni le maire de Malicornay n'aient été avisés de cette procédure…

Même le secrétaire départemental du Snuipp-FSU, tout en considérant que si les faits sont avérés l’instituteur doit être « recadré », conteste une mesure exceptionnellement sévère qui ne peut viser qu’à « faire un exemple »."

Lire la suite de l'article

Situation en Syrie, suite (10): Palmyre de nouveau libérée !

Le chef de la délégation syrienne aux négociations de Genève, confirmé dans ses propos par le ministre russe de la défense, a annoncé que l'armée syrienne et ses alliés ont au moins repris le contrôle des hauteurs contrôlant la ville à l'Ouest, et de la partie antique de la cité, ce dont témoigne également la photo du correspondant de Anna-news dans le théâtre où l'on voit clairement les destructions récemment perpétrées par les terroristes de Daesh. Quelques reprises de cette nouvelle sur Sputnik, southfront ici et ici, et RT .

UCvsdZym1nc

Lire la suite de l'article

Wefly participe à un concours international de vidéos

Sony organise un concours de vidéo ouvert aux société de production, et Wefly a décidé de se lancer dans cette belle aventure ! Le principe est très simple : réaliser un documentaire d'une minute.

Le thème est libre : Wefly a choisi d'aborder le sujet de la sexualité pour ce documentaire, car avec ce que l'on voit et ce que l'on entend partout aujourd'hui, on rêve tous du nirvana dans ce domaine. Wefly propose donc une approche différente et novatrice pour répondre à cette attente universelle.

Les 10 vidéos qui auront le plus de likes sur YouTube entre le 1er et le 12 mars 2017 seront sélectionnées pour passer devant un jury qui décernera alors le 1er prix.

Lire la suite de l'article

Un enfant trisomique n’est pas un « risque » !

La campagne participative de Stop Discriminating Down, lancée à l’occasion de la Journée internationale de la trisomie 2017, fait un tabac sur les réseaux sociaux !  

Pour en savoir plus sur cette campagne

4-(2)   LEOÀ vous d’agir ! 

Pour participer à la CAMPAGNE DE PHOTOS « Je ne suis pas un risque, je suis un frère, un fils, un ami » en envoyant une photo de votre enfant atteint de trisomie 21 seul ou entouré à l’adresse suivante contact@stopdiscriminatingdown.com

Quelques consignes pour sélectionner une photo : esthétique/positive/ meilleure qualité possible/grand format (HD). Nous ne pouvons pas, pour des questions de temps et de coût, retravailler vos photos.

Signez et diffusez la campagne mondiale « Stop Discriminating Down » pour défendre les enfants trisomiques devant l’ONU !

Lire la suite de l'article

Quelques propositions du programme d’Emmanuel Macron : pro-mort, pro-LGBT

Couverture-programmeTrouvées sur son site :

  • Contre toutes les attaques qu’il subit, nous défendrons le droit à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).
  • Nous défendrons le mariage pour tous, qui est un acquis fondamental du quinquennat en cours.
  • Nous lutterons contre l’homophobie du quotidien, notamment dans le milieu du travail, en multipliant les opérations de contrôles aléatoires ("testing") et de désignation publique des entreprises fautives ("name and shame").
  • Nous sommes favorables à l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) pour les femmes seules et les couples de femmes
  • Nous ne sommes pas favorables à autoriser la gestation pour autrui (GPA) en France. Ce sujet soulève un débat sur la capacité à disposer de son corps et à le marchandiser.
  • Nous assurerons que les enfants issus de la GPA nés à l’étranger voient leur filiation reconnue à l’état-civil français, selon la jurisprudence de la Cour Européenne des Droits de l’Homme. Il n’est pas possible de traiter ces enfants comme des étrangers dans leur propre pays.
  • Créer une Fédération nationale de l’islam de France regroupant des associations cultuelles locales créées dans le cadre posé par la loi de 1905.
  • Nous proposerons de créer un poste de ministre de l’Economie et des Finances de la zone euro, qui aura la responsabilité du budget de la zone euro, sous le contrôle d’un Parlement de la zone euro, rassemblant les parlementaires européens des Etats membre.

Lire la suite de l'article

Une machine de guerre derrière Emmanuel Macron

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"Le jour même où François Fillon annonçait qu’il était convoqué le 15 mars pour une probable mise en examen, le Conseil constitutionnel faisait savoir que pour lui le seul candidat réunissant les conditions était… François Fillon. Le Conseil constitutionnel a publié en effet hier sapremière liste de parrainages remis par les candidats. Le seul qui dépasse les 500 est Fillon (738). En deuxième position on trouve Emmanuel Macron (229), puis Nathalie Arthaud (201), et Benoît Hamon (184). Les autres sont très loin derrière (Mélenchon 87, Le Pen 25).

La performance de la candidate de Lutte ouvrière n’a rien d’étonnant. Le groupuscule trotskiste a toujours été l’un des premiers à fournir ses 500 parrainages.

Ce qui peut surprendre est le nombre de parrainages déjà récoltés par Emmanuel Macron, dans la mesure où les élus socialistes sont prévenus que s’ils parrainent ce candidat ils seront (du moins en théorie) exclus du parti et ne pourront donc plus avoir l’investiture.

La seule possibilité pour Macron était de viser les maires sans étiquette des petites communes. De fait, la quasi totalité de ses parrainages vient de ces maires (en dehors de quelques sénateurs et de quelques conseillers départementaux). Or cela nécessite un travail important et de longue haleine. Autrement dit il y a longtemps que Macron, qui n'a pas derrière lui l'appareil d'un parti, a constitué des équipes pour aller chercher ses promesses de parrainages. Sa surprise à lui est sans doute que ça

Lire la suite de l'article

Un député européen ne peut pas dénoncer des horreurs commises par des islamistes

Le Parlement européen a approuvé jeudi la levée de l'immunité parlementaire de Marine Le Pen, réclamée par la justice française qui lui reproche d'avoir diffusé des images d'exactions de Daesh sur son compte Twitter.

Cette levée, à effet immédiat, ne concerne que cette enquête. Cette levée était demandée par le parquet de Nanterre, qui a ouvert une information judiciaire à l'encontre de Marine Le Pen pour "diffusion d'images violentes". En décembre 2015, la présidente du FN avait diffusé trois photos sur Twitter avec le texte "Daesh c'est ça!": un homme vêtu d'une combinaison orange sous les chenilles d'un char, un homme vêtu de la même manière enflammé dans une cage et un corps d'homme décapité avec la tête posée sur le dos. Elle protestait contre le "parallèle ignoble" effectué par le journaliste de RMC, Jean-Jacques Bourdin, entre Daesh et le Front national.

"Je suis députée, je suis dans mon rôle quand je dénonce Daesh", a-t-elle estimé. 

Lire la suite de l'article