Aux ecclésiastiques qui voteront Marine Le Pen

Plusieurs lecteurs ecclésiastiques nous ont fait part de leur approbation du communiqué du collectif Antioche et nous ont demandé comment ils pouvaient soutenir. Vous pouvez remplir le formulaire ci-dessous en précisant bien si vous êtes prêtre ou religieux, séculier ou régulier, rural ou urbain, etc.:

Lire la suite de l'article

Marie-France Garaud votera Marine Le Pen

Encore une femme de droite (où sont passés les hommes courageux chez LR ?). Gaulliste historique, ex-conseillère de Georges Pompidou, elle explique au Figaro :

Unknown-23"Quel est l'enjeu de cette présidentielle?

La souveraineté française. C'est-à-dire, notre liberté.

Comment jugez-vous les programmes des deux candidats?

J'ai le sentiment que Monsieur Emmanuel Macron n'a ni amour-propre, ni lucidité. Il étale ses faiblesses avec un extraordinaire masochisme. Il a un petit côté chien battu. Il ne respecte pas la France et il est même en train de détruire le support de son existence politique.

Mais ne propose-t-il pas un projet?

Il n'a pas de programme économique. Il ne peut pas en avoir parce que nous ne sommes plus qu'un territoire à l'intérieur de l'Union européenne. Il faut sortir de là le plus rapidement possible, quel qu'en soit le coût, car mieux vaut la liberté que l'esclavage.

Est-il réellement possible de sortir de l'UE?

Oui, parfaitement. Il suffit de décider ce que nous voulons. À la fin de la guerre, deux hommes avaient compris cela: De Gaulle et Churchill, qui n'a jamais aliéné les pouvoirs de son pays. Nous assistons à une tentative de domestication des pays européens, nous sommes placés devant l'éventualité d'un IVe Reich.

Comment la France doit-elle s'adresser à l'Allemagne?

Elle n'a rien à lui dire. Elle doit sortir de l'UE et ensuite, elle pourra échanger d'égal à égal.

Quel regard portez-vous sur cette présidentielle 2017?

Nous n'avons plus d'État. Le quinquennat qui s'achève aura été inexistant et je note une carence

Lire la suite de l'article

A Nice, l’union des droites est en marche

Photo prise ce soir avant le meeting de Marine Le Pen à Nice : Marion Maréchal Le Pen aux côtés de Jacques Peyrat ( député FN des Alpes-Maritimes de 1986 à 1988 et UMP de 1997 à 1998, maire de Nice de 1995 à 2008, sénateur des Alpes-Maritimes de 1998 à 2008 et président de la communauté d'agglomération Nice-Côte d'Azur de 2002 à 2008) et de Jérôme Rivière, député UMP Alpes-Maritimes de 2002 à 2007 et désormais rallié au FN. Tout un symbole :

C-cAEj3WsAAKUWa

Lire la suite de l'article

Les démocrates chrétiens se sont toujours fourvoyés dans une vision irénique (1)

Certains chrétiens ont des "cas de conscience" face au bulletin "Marine Le Pen", voire en font une "question de principe" en agitant des arguments dépassés ou dérisoires. Dans une lettre à ses enfants, écrite avant le premier tour, Yves Meaudre (ancien directeur général d'Enfants du Mekong) annonce qu'il n'hésitera pas à voter Marine Le Pen plutôt qu'Emmanuel Macron, qui séduit bon nombre d'électeurs. Il nous a autorisé à la publier. Nous le publions en 3 parties :

Unknown-21« Mes chers enfants,

Je vous confie mes réflexions à la suite d’un dîner d’il y a quelques jours avec des amis à qui je porte une réelle estime, mais ceux-ci m’ont profondément troublé.

Appartenant sans doute aux familles dont les noms sont les plus prestigieux de France, dont la fortune encore aujourd’hui reste relativement considérable, ayant pour certains fait des études au plus haut niveau, ils m’ont déstabilisé. Toutes ces facilités n’excluent certes pas les drames intimes et profonds que le siècle provoque dans leurs propres familles. Nul ne peut se targuer d’être imperméable aux assauts d’un monde très offensif à l’encontre de nos convictions les plus profondes.

Le sujet du dîner était politique et les choix très « marqués » avec des positions qui interdisaient tout désir de comprendre les raisons pour lesquelles tel ou tel adhérait à telle option. Insister aurait risqué de rendre à l’avenir les relations pénibles sans trahir ce qui m’habite : l’amour profond de mon pays et de sa grandeur.

Avec une certaine peine je constatais que ces petits fils

Lire la suite de l'article

Debout La France hésiterait entre une vraie alliance avec le FN et pas de consigne de vote

C-H8z9nWAAMPExg.jpg largeLes membres de Debout La France semblent tellement divisés sur ces deux options que Nicolas Dupont-Aignan a annulé la conférence de presse où il devait annoncer son choix pour le deuxième tour :

"Nicolas Dupont-Aignan, patron de Debout La France, a annulé la conférence de presse qu'il devait tenir ce jeudi 27 avril après-midi à son QG de campagne dans le 7e arrondissement à Paris, pour se prononcer sur la consigne de vote à donner pour ce second tour de l'élection présidentielle (…) 

Les membres du mouvement de Nicolas Dupont-Aignan sont divisés sur la conduite à tenir quant au vote en faveur de Marine Le Pen. "C'est du 50-50", a confié un membre de son équipe de campagne à franceinfo. La moitié des membres est en faveur de cette alliance avec la candidate du FN, et l'autre moitié pense qu'il ne faut donner aucune consigne de vote. C'est ce qui est ressorti de la réunion du bureau et du Conseil national de Debout la France tenu lundi en fin d'après-midi (…)

Certains membres de Debout La France verraient d'un bon œil un accord avec le Front national afin de remporter des circonscriptions gagnables : actuellement, le parti n'a qu'un député, Nicolas Dupont-Aignan lui-même. Sans accord, difficile d'imaginer faire mieux (…)"

Espérons qu'il se décide avant le 7 mai, la campagne ne s'arrête pas, elle !

Lire la suite de l'article

Ces chrétiens qui répandent la peur sans définir leur crainte

On entend dire des milieux ecclésiastiques ou politiquement correct qu'il ne faut pas répandre la peur. C'est pourtant exactement ce que font ceux qui appellent, de façon irrationnelle, à voter Macron. Le philosophe Thibaud Collin répond ainsi à l'éditorial de Jean-Pierre Denis dans La Vie :

C-RZ79xXgAACyv8"La lecture de l’éditorial de Jean-Pierre Denis, directeur de La Vie, daté du 23 avril, m’a plongé dans la perplexité. Il appelle clairement à voter Macron avec des arguments que je trouve inconsistants et contradictoires. Je cite : « Il sera temps, le scrutin passé, de résister aux possibles mauvais génies du macronisme, et notamment à ce libéralisme sociétal qui promet et promeut trop d’inquiétantes merveilles. […] Même si le projet d’Emmanuel Macron peut soulever de fortes interrogations sur sa gauche comme sur sa droite, celui de Marine Le Pen entraînerait la France dans le déclin et le chaos. Même si ce que représente Emmanuel Macron peut laisser les chrétiens dubitatifs, ce que porte Marine Le Pen s’oppose fortement à ce que nous comprenons de l’Évangile. » Que d’allusions et de non-dits en si peu de mots !

Il nomme le danger intrinsèque que représente le libéralisme sociétal de Macron, dans la stricte continuité de la politique Hollande/Taubira. La physionomie intellectuelle et morale des mentors de Macron – Attali, Minc et Bergé en tête – révèle que cette dimension n’est pas anecdotique dans sa vision de l’homme et de la société.

Mais tout cela est balayé avec confiance, et naïveté, parce que Macron représenterait un moindre mal face

Lire la suite de l'article

Patriotisme bien compris et nationalisme mesuré, c’est quasiment la même chose

Bernard Antony rappelle à Emmanuel Macron le sens des mots :

IMG_4437"Emmanuel Macron qui est socialistement et radicalement inculte s’est époumoné hier avec une voix de chat écorché à ressortir une vieille rengaine de l’indigence politique. Il a repris une phrase de François Mitterrand qui, lors de sa venue au Parlement européen pour la dernière fois, avait en effet lancé : « Le nationalisme c’est la guerre ». Et il a opposé patriotisme et nationalisme.

Notons que jusqu’ici dans ses textes de doctrine politique, l’Église catholique ne réprouvait que le nationalisme « exacerbé ». Et que patriotisme bien compris et nationalisme mesuré, c’est quasiment la même chose.

Aussi il faudrait apprendre à l’ignare qui prétend gouverner la France qu’il y eut en effet un nationalisme pervers, celui de l’idéologie des révolutionnaires jacobins de 1793 lançant la France pour des années contre toute l’Europe !

Il faudrait apprendre à M. Macron qu’il y a eu un nationalisme impérialiste raciste pervers, celui du laïciste et affairiste Jules Ferry, appelé « Ferry-Tonkin » lors des scandales financiers de la classe politique radicale de la IIIe République. 

Il faudrait apprendre à M. Macron que ce n’est pas Charles Maurras mais Lénine, cher à Robert Hue, qui s’exclama ravi lors du déclenchement du premier conflit mondial : « La guerre, cet incomparable accélérateur de l’histoire »

Il faudrait apprendre à M. Macron que ce fut Léon Blum, si admiré par son téléguideur François Hollande, qui, en 1935, commit le crime de refuser, après l’affaire du Brenner, suite à l’assassinat du chancelier

Lire la suite de l'article

Les démocrates chrétiens se sont toujours fourvoyés dans une vision irénique (2)

Suite de la lettre d'Yves Meaudre (partie 1) :

"Mon temps polonais a beaucoup construit mon jugement. Une violence d’état interdisant tout débat sur le fond, comme aujourd’hui en France, nécessitait une intelligence de comportement dans les positions politiques. Les professeurs Tischner et Wojniakowski rappelaient à tous la priorité du combat au-delà de toute attache partisane : défendre l’identité polonaise, l’apport de la culture polonaise dans la construction de l’unité de la patrie et rassembler autour de ces principes simples la nation polonaise. Les héroïques professeurs de l’université Jagelon comme le Pr Wojniakowski soutenus par l’archevêque de Cracovie Mgr Wojtyla maintenaient le fil.

Unknown-22À l’exemple de cet immense pape, sans renier notre personnalité ni nos convictions, définissons paisiblement dans nos positions politiques nos priorités : l’identité de ma patrie et la culture propre de ma civilisation. Le père Popieluszko, dans ses sermons pour la patrie, touchait par là les fondements de l’autorité morale de l’État communiste. Il avait bien compris que cette catéchèse mettait à jour l’incohérence du système et la contradiction brutale de l’idéologie marxiste avec l’âme polonaise. On connaît la réponse de celle-ci à celui dont la cause de canonisation est en route : la mort, comme pour Jean Paul II qui fera l’objet d’un attentat.

Tout le travail de résistance de ce dernier s’est centré sur ce « combat ». Abattre le marxisme pour lui passait par la reconstruction de l’âme polonaise, comme pour Soljenitsyne qui fera un immense travail de reconstruction culturelle de l’âme

Lire la suite de l'article

France : fracture générationnelle et incidence sur les votes en 2017

Fig6d
L’histoire (1), la géographie économique  (2) ont contribué à des analyses originales des votes pour le premier tour des présidentielles 2017. En complément à ces réflexions, nous rapportons ici une analyse sur des données de flux revenus sur les 60 dernières années (3).

Les «Trente Glorieuses», période faste de notre histoire nationale, s'effacent dans l'histoire… Devrait-on en faire définitivement notre deuil? Que cache le peu d'intérêt de nos élites au pouvoir, alors qu'une grande partie de la population se sent enlisée dans les "30 piteuses" qui ont suivit. Une étude nous révèle, fort à propos, combien les 30 dernières années (1983-2014) ont paradoxalement été exceptionnellement glorieuses pour une petite frange de la population française.

 

Si on se réfère à un travail de recherche publié récemment par des économistes français autour de T. Piketty ici en lien : Entre 1983 et 2014 le revenu moyen par adulte en France s’est accru de 35 % en termes réels (en enlevant l’effet de l’inflation). Cependant, -comme ça ne nous aura pas échappé-, cette croissance cumulée ne s’est pas répartie de la même manière sur les différentes parties de la population…

Le graphique ci-dessus, -certes un peu complexe à lire-, atteste de la disparité, on va le décrypter. Il rend compte de la courbe d’incidence de la croissance du revenu cumulé. 

  • On note pour la courbe verte, une trajectoire croissante impressionnante sur la partie supérieure de la distribution des revenues!
  • La croissance accumulée entre 1983 et 2014 est de 31% pour les

Lire la suite de l'article

Neuvaine à Saint Michel Archange du 29 avril au 7 mai

Capture d’écran 2017-04-26 à 20.37.23Le dimanche 7 mai prochain au soir ce sera aussi le début de la fête de st Michel Archange, en mémoire des apparitions de Saint Michel Archange sur le mont Gargan en Italie (fête instituée par Saint Pie V). Une neuvaine pour la France s'impose naturellement du 29 avril au 7 mai au saint patron secondaire de notre pays.
Saint Michel Archange défendez-nous dans le combat. Soyez notre secours contre la malice et les embûches du démon. Que Dieu exerce sur lui son empire, nous vous le demandons en suppliant. Et vous, Prince de la Milice céleste, repoussez, par la force divine, satan et les autres esprits mauvais qui rôdent dans le monde en vue de perdre les âmes. Ainsi soit-il.

Lire la suite de l'article